(Paris) Le Canadien Denis Shapovalov a accédé au troisième tour du Masters de Paris après avoir récolté une première victoire face à un joueur du top 15 depuis mars dernier.

La Presse canadienne

L’Ontarien de 20 ans a réalisé cet exploit en éliminant l’Italien Fabio Fognini, 11e tête de série, par un score de 3-6, 6-3, 6-3, mercredi.

«Je suis très satisfait de la victoire aujourd’hui, a confié Shapovalov. Fabio a connu une saison incroyable. Battre un joueur de sa trempe, ça m’apporte toute une dose de confiance et ça m’indique où en est mon jeu.»

Shapovalov, 28e joueur mondial, disputera son prochain match contre l’Allemand Alexander Zverev, classé 6e. Shapovalov sera à la recherche d’une première victoire face à Zverev, contre lequel il a perdu ses trois premiers rendez-vous en carrière.

«C’est un grand joueur, a admis Shapovalov à propos de Zverev. Il est très solide aux deux extrémités du terrain. Il dispose d’un puissant service. Je vais devoir tenter de le bousculer, et profiter de chacune de mes opportunités.»

AFP

Milos Raonic

Par ailleurs, son compatriote Milos Raonic n’a pas connu autant de succès, alors qu’il s’est incliné en trois manches de 6-7 (5), 7-5, 4-6 face à l’Autrichien Dominic Thiem, 5e tête de série.

Thiem a réussi son seul bris du troisième set pour se donner une avance de 5-4 avant de mettre fin à l’affrontement à son service sur le jeu suivant.

L’Autrichien, qui a remporté l’Omnium Erste Bank à Vienne dimanche dernier pour obtenir son cinquième titre cette saison sur le circuit de l’ATP, affrontera au prochain tour Grigor Dimitrov.

Novak Djokovic, qui a triomphé à quatre reprises à Paris, a fait fi d’un premier set difficile pour venir à bout du Français Corentin Moutet, 97e raquette mondiale, en deux manches de 7-6 (2), 6-4.

Djokovic, premier au classement mondial, a été victime d’un bris lors du septième jeu et a effacé deux balles de manches à 3-5. Le détenteur de 16 titres du Grand Chelem est revenu à 5-5 contre son rival âgé de 20 ans.

AP

Novak Djokovic

De son côté, Rafael Nadal, qui pourrait s’adjuger le premier rang mondial à la fin de la saison pour la cinquième fois de sa carrière s’il remporte ce tournoi en salle pour la première fois, a défait le Français Adrian Mannarino 7-5, 6-4. L’Espagnol croisera le fer avec Stanislas Wawrinka au prochain tour.

«Mon service a été efficace pendant tout le match et je crois que mon jeu était à point, a dit Nadal, qui a réussi huit as. Ce n’est pas facile de revenir après avoir pris une pause.»

Nadal, qui s’est récemment marié, avait disputé un seul match depuis son triomphe aux Internationaux des États-Unis en septembre. Il avait alors ajouté un 19e titre du Grand Chelem à son palmarès.

La septième tête de série Stefanos Tsitsipas a atteint le troisième tour beaucoup plus facilement. Il a décoché 13 as et n’a pas été confronté à la moindre balle de bris, en route vers une victoire de 7-6 (3), 6-3 contre Taylor Fritz. Le Grec, qui est âgé de 21 ans, croisera le fer au prochain tour avec Alex de Minaur, un Australien âgé de 20 ans qui s’est incliné devant Roger Federer en finale du tournoi en salle de Bâle dimanche.

Federer est absent du tournoi parisien.

Un autre gros cogneur, la 15e tête de série John Isner — le finaliste en 2016 — a plié l’échine 7-6 (5), 7-6 (4) devant le Chilien Cristian Garin, en dépit de ses 25 as.

De Minaur a surpris la neuvième tête de série Roberto Bautista Agut 7-6 (2), 7-6 (1), tandis que Dimotrov se chargeait de David Goffin 7-5, 6-3. Pour sa part, le Français Gaeë Monfils est venu à bout de son compatriote Benoît Paire 6-4, 7-6 (4).