(Newport) Li Na est devenue une pionnière au Temple de la renommée du tennis international.

Publié le 21 juill. 2019
Ken Powtak Associated Press

La Chinoise de 37 ans est devenue samedi la première joueuse d’origine asiatique à y être intronisée.

Elle a été honorée en compagnie de la Française Mary Pierce et du Russe Yevgeny Kafelnikov, lors d’une cérémonie tenue après les demi-finales du tournoi de Newport.

PHOTO BRIAN SNYDER, REUTERS

Li Na, Mary Pierce et Yevgeny Kafelnikov ont fait leur entrée au Temple de la renommée, samedi à Newport.

Reine de Roland-Garros en 2011, Li est alors devenue la première Asiatique à remporter un tournoi du Grand Chelem. La finale a été regardée par environ 116 millions de personnes dans son pays, a-t-on estimé.

« Je ne le savais pas avant de disputer le match. Ça m’aurait rendue plus nerveuse », a-t-elle confié en conférence de presse, samedi.

« J’ai commencé à jouer vers 8 ans, mais je détestais le tennis, a-t-elle admis. Et là je suis ici en ce moment. Je pense ne pas avoir fait trop mal. »

Elle a également triomphé à Melbourne en 2014, après y avoir été finaliste deux fois.

« L’objectif n’a d’égale valeur que l’effort requis pour l’atteindre », a déclaré Pierce, en essayant de retenir ses larmes au début de son discours de 29 minutes.

Kafelnikov, 45 ans, est décrit sur sa plaque comme « l’un des joueurs russes les plus dominants de sa génération ». Il a remporté Roland-Garros en 1996 et trois ans plus tard, il a remporté les Internationaux d’Australie.

« Je sais maintenant ce que c’est que d’être un membre du Temple de la renommée, a-t-il mentionné à la foule. J’assumerai cette responsabilité pour le reste de ma vie et j’espère ne pas vous décevoir. »

Principalement un joueur de fond de terrain, Kafelnikov a atteint le rang de numéro 1 mondial en 2002. Il a remporté une médaille d’or aux Jeux olympiques de 2000 et a aidé la Russie à remporter la Coupe Davis en 2002.

« J’ai accompli cela avec du travail acharné, a il dit. Tous mes succès ont été obtenus en travaillant fort. »

Pierce, 44 ans, a vécu son rêve en jouant à Roland Garros. Elle a fait plus que cela, remportant ce titre en 2000. Elle avait été reine de Melbourne en 1995.

« Je rêvais de jouer à Roland-Garros, que je regardais à la télé quand j’étais une jeune fille, a dit Pierce. Alors de gagner, c’était mon rêve qui devenait réalité. »

Pierce a disputé son dernier match contre Li à Flushing Meadows, en 2006.

« Regarde où nous en sommes aujourd’hui », a-t-elle dit en tournant le regard vers Li, assise à sa droite.