Source ID:; App Source:

Eugenie Bouchard: «Je me prépare à une bataille»

  • La Québécoise Eugenie Bouchard célèbre après sa victoire en trois manches contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro en quarts de finale à Roland-Garros. (Photo Jean-Paul Pelissier, Reuters)

    Plein écran

    La Québécoise Eugenie Bouchard célèbre après sa victoire en trois manches contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro en quarts de finale à Roland-Garros.

    Photo Jean-Paul Pelissier, Reuters

  • 1 / 5
  • Eugenie Bouchard a comblé un déficit de 4-1 dans la dernière manche pour s'imposer 7-6 (4), 2-6, 7-5. (Photo Kenzo Tribouillard, AFP)

    Plein écran

    Eugenie Bouchard a comblé un déficit de 4-1 dans la dernière manche pour s'imposer 7-6 (4), 2-6, 7-5.

    Photo Kenzo Tribouillard, AFP

  • 2 / 5
  • Eugenie Bouchard reçoit les félicitations de l'Espagnole Carla Suarez Navarro. (Photo Kenzo Tribouillard, AFP)

    Plein écran

    Eugenie Bouchard reçoit les félicitations de l'Espagnole Carla Suarez Navarro.

    Photo Kenzo Tribouillard, AFP

  • 3 / 5
  • Eugenie Bouchard au service. (Photo Miguel Medina, AFP)

    Plein écran

    Eugenie Bouchard au service.

    Photo Miguel Medina, AFP

  • 4 / 5
  • Eugenie Bouchard a reçu un castor en peluche après sa victoire. (Photo Kenzo Tribouillard, AFP)

    Plein écran

    Eugenie Bouchard a reçu un castor en peluche après sa victoire.

    Photo Kenzo Tribouillard, AFP

  • 5 / 5

(Paris) À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Un dicton qui explique sans doute pourquoi le public français, orphelin de favorite locale en simple féminin, a adopté mardi cette cousine canadienne aux nerfs d'acier sur le court Suzanne-Lenglen de Roland-Garros.

Eugenie Bouchard perdait pourtant 2-5 à la première manche. Puis 1-4 à la troisième et dernière manche. Mais au rythme des «Allez Bouchard» et autres encouragements sentis de la foule parisienne, la cousine québécoise a réussi à se qualifier pour les demi-finales de Roland-Garros en défaisant l'Espagne Carla Suarez Navarro, 15e raquette mondiale et spécialiste de la terre battue, en trois manches de 7-6 (4), 2-6 et 7-5.

«Je suis très fière de la façon dont je suis restée dans ce match, a dit Bouchard. J'ai essayé d'oublier le pointage, de jouer comme il fallait, de mieux lâcher mes coups.»

À 20 ans, la Québécoise devient la seule joueuse de tennis au monde à atteindre le carré d'as des deux premiers tournois du Grand Chelem cette année. «Mon objectif, c'est de faire comme Roger (Federer): 20 demi-finales de suite! Là, j'en suis à deux! Je blague, mais je suis fière d'avoir si bien joué dans les tournois les plus importants. Je veux continuer et mieux faire qu'en Australie», dit-elle.

Maria Sharapova et Eugenie Bouchard... (Photo fournie par Nike) - image 2.0

Agrandir

Maria Sharapova et Eugenie Bouchard

Photo fournie par Nike

Idole de jeunesse

En demi-finale, Bouchard testera jeudi à la fois son jeu et sa nouvelle popularité à Paris contre son idole de jeunesse: Maria Sharapova, 7e tête de série, championne de Roland-Garros en 2012... et la joueuse à laquelle elle se fait comparer depuis son ascension sur le circuit.

«C'est une grande championne, dit Bouchard. D'être vue comme la dauphine d'une personne qui a gagné des Grands Chelems, qui a été numéro un mondiale, c'est un compliment. Mais en même temps, je suis moi-même, et non elle.»

Rien pour cesser les comparaisons, les deux joueuses sont membres de l'écurie Nike. Bouchard a rencontré Sharapova pour la première fois quand elle avait 7 ou 8 ans. Et c'est quand Maria Sharapova a gagné Wimbledon à 17 ans qu'Eugenie Bouchard, 10 ans, a décidé qu'elle allait devenir joueuse de tennis professionnelle.

Mais toutes ces histoires appartiennent au passé. De nos jours, elles se croisent dans le vestiaire ou quand elles tournent une pub pour leur commanditaire, mais sans plus. Elles ne sont pas amies. Et à 20 ans, Bouchard n'a plus d'idole de jeunesse depuis longtemps.

«Quand j'étais enfant, je la regardais jouer, notamment quand elle a gagné Wimbledon, et je me disais: "Ce qu'elle fait, c'est cool, c'est incroyable, je veux faire la même chose", raconte-t-elle. Je la respecte totalement mais maintenant, nous sommes en demi-finale. Je ne veux pas la mettre (sur un piédestal), je me prépare à une bataille.»

Coups gagnants

Son match de quart de finale contre Carla Suárez Navarro a été tout sauf ennuyant. À chaque début de manche, l'athlète de Montréal a cédé une avance relativement confortable à son adversaire espagnole, une spécialiste de la terre battue. À deux reprises, Bouchard est venue à deux points de perdre la première manche, mais elle a réalisé plusieurs coups gagnants pour se sortir d'impasse. Elle a repris ses deux bris de service et forcé la tenue d'un jeu décisif, qu'elle a remporté sur un retour de service convaincant au coup droit que Suárez Navarro n'a pu remettre en jeu.

Plus régulière en fond de terrain, cette dernière a gagné la deuxième manche 6-2. Une manche au cours de laquelle Bouchard a semblé découragée à quelques reprises, frappant une balle dans la foule après un échange et arrêtant un point pour contester sans succès une balle jugée bonne par le juge de lignes et finalement par l'arbitre.

À la troisième manche, Bouchard est parvenue à surmonter un déficit de 1-4 et a brisé le service de son adversaire à 5-5. Après une double faute et une faute directe au revers, sa troisième balle de match sera finalement la bonne. «Je savais que le combat allait être difficile et c'est ce qui s'est passé aujourd'hui (mardi)», dit Bouchard.

Malgré ses quatre titres du Grand Chelem, Sharapova, 27 ans, a aussi trimé dur pour atteindre le carré d'as, défaisant la jeune Espagnole de 20 ans Garbine Muguruza, 1-6, 7-5 et 6-1. Muguruza avait sèchement battu Serena Williams en deux manches identiques de 6-2 au deuxième tour. «Cette jeune génération est certainement très ambitieuse», avoue Sharapova.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer