La boxe et les arts martiaux mixtes ont obtenu le feu vert des autorités pour relancer leurs activités en Californie, après que la commission athlétique de l’État américain eut approuvé leurs nouvelles mesures sanitaires de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Associated Press

La commission exigera notamment qu’une « bulle » soit développée autour de chaque évènement afin de protéger les participants, les arbitres et les juges. Ces évènements se dérouleront également à huis clos.

Le promoteur de boxe californien Golden Boy, de l’ancien champion Oscar de la Hoya, prévoit présenter un gala vendredi soir à Indio. Ce sera alors le premier gala depuis l’interruption des activités dans ce sport de combat.

Vergil Ortiz fils vs Samuel Vargas

Vergil Ortiz fils (15-0, 15 K. -O.) défendra sa ceinture des mi-moyens contre Samuel Vargas (31-5-2, 14 K. -O.) dans le cadre du combat principal de cette carte.

Plus tôt cette semaine, les sports de combat ont essuyé un deuxième refus de la part de la Santé publique de lever leur interdiction au Québec.

La boxe a repris ses activités dans plusieurs pays, dont aux États-Unis, qui enregistrent pourtant des dizaines de milliers de cas de COVID-19 chaque jour.

D’ailleurs, depuis le début du mois de juin, le promoteur Top Rank et le réseau américain ESPN présentent deux galas par semaine au MGM Grand de Las Vegas.

Dans le cas des arts martiaux mixtes, l’UFC présente depuis le début du mois de mai des galas pratiquement chaque semaine et sans public. Le protocole des deux organisations est très strict et les combattants doivent se soumettre à plusieurs tests avant d’entrer dans l’arène.