(Londres) L’agence britannique antidopage devrait examiner les allégations d’un journal selon lesquelles un agriculteur a déclaré qu’on lui avait offert de l’argent pour fournir un alibi à Tyson Fury dans une affaire de dopage impliquant le champion du monde des poids lourds.

Associated Press

Fury et son cousin Hughie ont été suspendus deux ans de façon rétroactive par l’agence britannique antidopage après un contrôle positif à la nandrolone en 2015 qu’ils avaient attribué à de la viande de sanglier non castré.

L’agriculteur Martin Carefoot avait déclaré avoir fourni du sanglier aux Fury. Mais il a fait marche arrière dans une entrevue accordée au journal britannique The Mail dimanche, affirmant qu’on lui avait offert 25 000 livres (près de 40 000 $ CAN) pour inventer l’histoire afin de soutenir leur cas.

PHOTO D’ARCHIVES STEVE MARCUS, REUTERS

Tyson Fury posant avec ses ceintures durant une conférence de presse le 22 février dernier après sa victoire.

Le promoteur de boxe Frank Warren, qui travaille actuellement avec Tyson Fury, a qualifié les affirmations de l’agriculteur « d’allégations totalement infondées et diffamatoires ».

« Nous laisserons l’UKAD étudier ça et nous ne nous attendons pas à ce qu’il aille plus loin », a déclaré Warren.

Interrogé sur les nouvelles allégations concernant le cas antidopage de Fury, l’UKAD a déclaré : « Nous examinerons toujours toute preuve potentielle en relation avec toute infraction antidopage et entreprendrons des enquêtes si nécessaire. »

L’UKAD a exhorté toute personne disposant d’informations susceptibles de présenter un intérêt à contacter son organisation et a déclaré qu’elle ne commenterait une enquête qu’une fois celle-ci terminée, et seulement si elle donne lieu à des sanctions.

Les Fury n’ont pas commenté publiquement les informations du journal. Les représentants de Tyson Fury, MTK Global, n’ont pas immédiatement répondu à une demande d’entrevue.

Tyson Fury a vaincu Deontay Wilder à Las Vegas le mois dernier pour devenir champion WBC. En novembre 2015 – après avoir été testé positif à la nandrolone, mais avant qu’il ne soit inculpé et ensuite suspendu – il est devenu champion WBA, IBF et WBO en battant Wladimir Klitschko.