Le combat de super-moyens opposant le Québécois David Lemieux à l'Anglais John Ryder a été confirmé, sans toutefois offrir les enjeux anticipés.

Mis à jour le 10 avr. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Eye of the Tiger Management espérait que ce combat en soit un éliminatoire pour la position d'aspirant no 1 à la World Boxing Association (WBA) - actuellement occupée par Ryder (27-4, 15 K.-O.) -, voire même un duel pour un titre intérimaire.

Il appert que Lemieux (40-4, 34 K.-O.) devra se contenter d'un premier combat régulier chez les super-moyens, où il est quatrième aspirant à la fois de la WBA et du World Boxing Council (WBC). Ryder est aussi classé 10e au WBC, 12e à l'International Boxing Federation (IBF) et 13e à la World Boxing Organization (WBO).

Le duel entre les deux hommes promet toutefois d'être vu par un très grand nombre d'amateurs de boxe, puisqu'il sera disputé en demi-finale du combat de championnat du monde des poids moyens entre Saul «Canelo» Alvarez et Daniel Jacobs, présenté au T-Mobile Arena de Las Vegas et diffusé sur la chaîne de diffusion continue DAZN.

Il s'agit du premier combat de Lemieux depuis sa victoire par K.-O. expéditif au premier round aux dépens de l'Irlandais Gary O'Sullivan, en septembre dernier. En décembre, son combat face à Turreano Johnson avait été annulé en raison de complications liées à la déshydratation de Lemieux, qui devait livrer le combat à 160 livres.

Lemieux avait été conduit dans un hôpital new-yorkais à la veille d'affronter Johnson. Depuis, le clan Lemieux a convenu de passer chez les 168 livres.

EOTTM espère toujours placer deux de ses protégés - Steven Butler et Érik Bazinyan - dans un gala secondaire présenté le jeudi en marge du choc Alvarez-Jacobs, mais pour l'instant rien n'a encore été confirmé à moins d'un mois de l'événement.