Les négociations entre l'UFC et Georges St-Pierre en vue d'un retour de l'ancien champion viennent d'atteindre leur point le plus bas. Le Québécois a annoncé lundi avoir mis fin à sa relation avec l'UFC et se décrit désormais comme «agent libre».

Mis à jour le 17 oct. 2016
Gabriel Béland LA PRESSE

Cette sortie de St-Pierre survient alors que les deux clans ne s'entendent pas sur le salaire de St-Pierre pour son retour. Il y a quelques jours, le président de l'organisation, Dana White, avait déclaré que selon lui St-Pierre ne voulait pas réellement remonter dans l'octogone. 

Lundi, St-Pierre a voulu rétablir les faits lors d'une entrevue à l'émission spécialisée The MMA Hour. «Il faut une entente gagnant-gagnant, a dit St-Pierre. Pas une entente où seulement les propriétaires sont gagnants. Quand on entre à la table de négociations, je pense qu'il faut être prêt à en sortir au besoin.» 

Que signifie le statut d'agent libre de St-Pierre? Ce choix drastique pourrait mener à une reprise des négociations à l'UFC, à une entente avec le concurrent Bellator ou plutôt à sa retraite définitive. Les prochaines semaines seront cruciales.