Source ID:; App Source:

Jean Pascal fonde son entreprise de promotion

Jean Pascal lors d'une conférence de presse, mercredi,... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Jean Pascal lors d'une conférence de presse, mercredi, entouré du président de GYM, Yvon Michel (à gauche), et de celui d'InterBox, Jean Bédard.

Photo: André Pichette, La Presse

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
Boucherville

Le boxeur Jean Pascal a décidé d'imiter le légendaire Oscar De La Hoya. Il a annoncé mercredi la fondation de son entreprise de promotion, les Promotions Jean Pascal, qui s'occupera de l'organisation de ses deux prochains combats en partenariat avec le Groupe Yvon Michel et InterBox.

À 31 ans, Pascal (29-2-1, 17 K.-O.) a reconnu qu'il préparait son après-carrière, un peu comme l'avait fait De La Hoya en fondant son organisation Golden Boy Promotions. Le boxeur natif de East Los Angeles, qui a remporté 10 titres mondiaux dans six catégories de poids différentes, avait fondé son entreprise en 2002, avant d'annoncer sa retraite en 2009.

Comme ce fut le cas pour De La Hoya vers la fin de sa carrière, Pascal, l'homme d'affaires, et Pascal, le boxeur, seront donc impliqués dans l'organisation de ses deux prochains combats. Ceux-ci auront probablement lieu en septembre et en décembre.

L'aspirant obligatoire au titre WBC des mi-lourds a toutefois refusé de préciser l'identité de ses adversaires, même s'il a laissé entendre qu'il n'écartait pas la possibilité de croiser le fer avec Sergey Kovalev ou Adonis Stevenson.

Le Québécois d'origine haïtienne a aussi indiqué qu'il était disposé à offrir un combat revanche à Lucian Bute, si c'est ce qu'il souhaite. On ignore pour l'instant où seront présentés les deux prochains duels de Pascal, mais les possibilités sont grandes qu'ils aient lieu à Montréal ou Québec.

Il ne faudra toutefois pas compter sur la présence de l'ex-entraîneur de Bute, Stéphan Larouche, dans le coin du poids mi-lourd lavallois pour le premier de ses deux combats. Le principal intéressé a laissé entendre qu'il ne prévoyait pas modifier l'entourage qui sera en charge de sa préparation. C'est donc dire que Pascal continuera de travailler avec son entraîneur Marc Ramsay, Luc-Vincent Ouellet, Russ Anber et Roy Jones fils.

D'autre part, Pascal, qui avait déjà admis avoir reçu au moins une offre d'un promoteur étranger pour la présentation de son prochain combat, a tenu à démentir que son association avec GYM et Interbox était un «plan B». Il a réitéré que l'objectif «de signer un contrat avec les promoteurs québécois et de boxer au Québec a toujours été mon plan A».

Pascal sera épaulé dans son nouveau projet notamment par Greg Leon, qui a été nommé directeur général des Promotions Jean Pascal, et par le boxeur Antonin Décarie, qui agira comme chef des opérations.

Interrogés à savoir s'ils craignaient l'arrivée d'un nouveau joueur dans la promotion des combats de boxe au Québec, les présidents de GYM, Yvon Michel, et d'InterBox, Jean Bédard, ont confié qu'au contraire, ça pourrait contribuer au développement de l'industrie - peut-être même au-delà des frontières du Québec.

En ce sens, en rendant visite à des promoteurs aux États-Unis et France, Pascal a dit avoir réalisé qu'il y avait un potentiel à exploiter ailleurs dans le monde, et pas seulement au Québec.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box;tpl:300_billet-brunet.tpl:file;

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer