Source ID:384536; App Source:cedromItem

Adonis Stevenson: «Froch a peur de moi»

Adonis Stevenson était de retour à l'entraînement lundi... (Photo Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Adonis Stevenson était de retour à l'entraînement lundi en vue d'un combat à l'automne. Il attend maintenant de connaître son prochain adversaire.

Photo Marco Campanozzi, archives La Presse

Adonis Stevenson n'a pas chômé depuis le 8 juin. Sa gauche percutante a terrassé ce soir-là Chad Dawson au Centre Bell. La victoire a confirmé son statut de pur cogneur, une race de boxeurs que s'arrachent les réseaux comme HBO et Showtime.

Le promoteur Yvon Michel a évoqué, après la victoire, les dangers qui guettent son poulain. «Il y a plusieurs boxeurs qui dérapent un peu quand ils deviennent champions, qui n'ont plus le même désir de vaincre. Ce sera à nous de bien encadrer Adonis pour qu'il évite ces pièges.»

Le nouveau champion WBC à 175 lb ne semble pas prêt de déraper. Après des mois d'un entraînement exténuant, Stevenson s'est accordé... une semaine de vacances après sa victoire. Il était de retour à l'entraînement lundi en vue d'un combat à l'automne. Il attend maintenant de connaître son prochain adversaire.

«Le fait de devenir champion ne m'a pas changé. Ça ne va pas me monter à la tête, fait valoir le cogneur, dans une entrevue à La Presse. De toute façon, devenir champion n'est rien comparé à la difficulté de demeurer champion. J'ai l'intention de le rester longtemps, alors je dois être top shape tout le temps.»

Stevenson part pour New York aujourd'hui. Il assistera samedi au combat entre Adrien Broner et Paul Malignaggi. Yvon Michel, lui, est rentré hier de New York, où il se trouvait pour des pourparlers avec HBO et Showtime afin de dénicher un adversaire à son nouveau champion.

La piste d'un combat contre Bernard Hopkins sur les ondes de Showtime est l'une des plus crédibles. Stevenson aimerait aussi un combat contre Carl Froch sur HBO. Un combat contre Froch susciterait l'engouement au Québec. Le Britannique a battu les deux plus grandes stars de la boxe québécoise: Jean Pascal par décision en 2008 et Lucian Bute par K.-O. en 2012.

Mais cette idée est maintenant morte. «Froch ne veut pas m'affronter, c'est aussi simple que ça, il a peur de moi, croit Stevenson. Il n'a jamais affronté un vrai pur cogneur. Il aurait le style parfait pour moi. Oui, il frappe, mais il se fait frapper. Il prend des risques. Si vous me mettez dans un ring avec Froch, à un moment je vais le poigner et il va tomber!»

Yvon Michel confirme que le promoteur de Froch a fermé la porte à un combat contre Stevenson. «Eddie Hearn a été clair avec HBO: il n'avait aucun intérêt à ce combat», dit-il.

Hearn tente d'opposer au Québécois un autre boxeur de son écurie, Tony Bellew, aspirant obligatoire au titre, mais qui n'a pas la moitié de la notoriété de Froch. Il serait toutefois surprenant qu'Adonis l'affronte à sa prochaine sortie. «Je ne peux rien dire pour l'instant, mais on a une option en vue et j'espère que ça va se concrétiser la semaine prochaine, avance avec prudence Yvon Michel. Ce qui est certain, c'est que de belles choses attendent Adonis. Sa victoire contre Dawson l'a vraiment mis sur la mappe.»




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer