Adonis Stevenson se rapproche d'un combat de championnat du monde pour le titre IBF des super-moyens(168 livres). Une ceinture qui était il y a quelques jours encore à la taille de Lucian Bute, mais qui appartient à Carl Froch depuis samedi.

Gabriel Béland LA PRESSE

L'International Boxing Federation (IBF) a exigé mercredi un combat éliminatoire opposant Stevenson (18-1, 15 K.-O.) à Edwin Rodriguez (21-0, 14 K.-O.). L'affrontement doit avoir lieu le 11 août sur les ondes de Showtime, en sous-carte du duel opposant Tavoris Cloud à Jean Pascal.

Adonis Stevenson a accepté, selon Yvon Michel. Rodriguez a, quant à lui, jusqu'à demain pour faire connaître sa réponse.

«C'est une excellente nouvelle pour nous. Ça signifie qu'Adonis n'est plus qu'à une seule victoire avant de se battre en combat de championnat pour le titre IBF», s'est réjoui le promoteur mercredi.

Stevenson et Rodriguez sont à l'heure actuelle classés aux 2e et 3e rangs de l'organisation. Le vainqueur deviendra aspirant obligatoire du champion à 168 livres, lequel est à l'heure actuelle Carl Froch.

Yvon Michel s'attend à ce que Rodriguez - qui s'entraîne avec Stevenson au Kronk Gym de Detroit - refuse le défi. Dans pareil cas, l'IBF devra demander à chacun des aspirants, en ordre de classement, s'il accepte le duel.

«Nous avons dit à l'IBF que nous accepterons n'importe quel adversaire. Qu'ils nous en trouvent un et on le prendra, a dit Yvon Michel. J'espère qu'on se rendra à Andre Dirrell (qui est 12e sur la liste, NDLR), ça ferait tout un combat!»

Le duel éliminatoire sera télédiffusé par Showtime en amuse-gueule de Pascal-Cloud. Le promoteur indique par ailleurs que le réseau américain a acquis les droits exclusifs pour le combat suivant de Stevenson. Un combat qui, si le gaucher de Montréal l'emportait au mois d'août, pourrait fort bien être pour le titre mondial.

Le nouveau champion IBF, Carl Froch, a quant à lui neuf mois pour affronter son aspirant obligatoire. L'Anglais devra donc se mesurer au vainqueur du combat du 11 août d'ici février prochain. S'il perdait son titre avant cette date dans un combat revanche contre Lucian Bute ou contre Mikkel Kessler - qu'il a défié mercredi - alors le nouveau champion serait chargé de réaliser la défense.

Ces bouleversements promettent de prochains mois riches en rebondissements. Bute exigera-t-il une revanche immédiate? Stevenson deviendra-t-il aspirant obligatoire? Nous devrions en savoir davantage le 11 août au soir, au Centre Bell.

Bute peut demander une revanche immédiate

Le promoteur de Lucian Bute est par ailleurs sûr de pouvoir exiger de Carl Froch une revanche immédiate. Une règle de l'IBF interdit celles-ci si le combat initial s'est terminé par K.-O.

Rappelons que Bute a perdu son titre par K.-O. technique au 5e round, samedi, contre Froch.

«L'IBF nous a confirmé mardi qu'elle autoriserait un rematch direct. Ce règlement est à la discrétion de l'organisation, a expliqué mercredi le président d'InterBox, Jean Bédard. Étant donné que Lucian a été champion pendant cinq ans, elle est prête à laisser aller.»

Mais Jean Bédard précise qu'un autre match immédiat n'est qu'une possibilité. InterBox a jusqu'en septembre pour décider de la suite des choses. «Si Froch veut affronter un autre adversaire, il doit avoir notre accord. On a beaucoup d'options. On garde les mains sur le volant.»