Source ID:; App Source:

Vers un Bute-Andrade II

Librado Andrade et Vitali Tsypko se sont livré une vraie bagarre de ruelle hier... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Librado Andrade et Vitali Tsypko se sont livré une vraie bagarre de ruelle hier soir au Centre Bell. Les deux super-moyens se sont asséné des coups à assommer un boeuf, mais aucun des deux n'a flanché. Andrade a finalement remporté la victoire par décision unanime, mais non sans avoir souffert.

Le Mexicain a pourtant débuté l'affrontement à sa manière habituelle : comme une tornade. Il a foncé sans relâche sur l'Ukrainien, qui en avait plein les bras. Après un premier round à étudier le gaucher qu'il avait en face de lui, Andrade a ouvert la vapeur. Au deuxième round, il a envoyé Tsypko au sol avec un terrible crochet de la droite. Le combat, croyait-on, allait être court.

Andrade a continué à foncer sans relâche sur Tsypko pendant cinq rounds. On ne le surnomme pas « Never Stops » pour rien ! Tsypko ne pouvait que reculer, et reculer. Il n'a pas dû faire un pas vers l'avant en cinq rounds.

Sauf que l'Ukrainien était en acier trempé. Du genre qui peut se faire tabasser sans jamais fléchir. Il a encaissé des combinaisons à la tête, des coups au corps, des jabs... Rien ne l'ébranlait. Au septième, il s'est de nouveau retrouvé au sol, mais il s'est relevé comme sur des ressorts. Une glissade, peut-être ?

Plus le combat avançait, plus Andrade perdait de son énergie. Et plus Tsypko devenait dangereux. Au 10e round, il s'est mis à saigner du nez. Au 11e, c'est Andrade qui s'est fait couper au-dessus de l'oeil gauche.

Ce duel s'est terminé dans une averse de coups. Le Mexicain semblait bien déterminé à en finir avec cet increvable Ukrainien. Sauf que le niveau d'énergie d'Andrade commençait à être dangereusement bas. Ses poings aussi.

Il a donné des coups terribles, en a reçu des effroyables. Mais les deux ont tenu bon. Un miracle.

« Je ne veux pas vous décevoir, mais ce gars-là encaisse pas mal mieux que Lucian Bute ! a expliqué Andrade. Quand je l'ai terrassé, je savais que c'était loin d'être terminé. Je savais que je devrais aller jusqu'au bout.

Aux 11e et 12e rounds, je ne voyais rien de mon oeil gauche. Je ne suis pas déçu de ne pas avoir pu lui passer le knock-out. Il est tombé et je pense qu'il n'était jamais allé au tapis avant. »

Bute a suivi le combat d'un oeil très attentif. « C'était un bon combat, très spectaculaire. Tsypko a montré beaucoup de courage, mais comme je l'avais prédit, Andrade est plus fort. Et lors de notre prochain combat, c'est moi qui serai le plus fort. »

Le fil du match : 

Round 12

Incroyable! Ce round seul valait le prix d'entrée. Andrade a voulu en finir, et ses coups se sont mis à pleuvoir. Tsypko a répliqué. Il a sonné les cloches au Mexicain qui n'avait plus une miette d'énergie (et qui portait les poings dangereusement bas). La foule est debout pour les dernières 40 secondes. Les deux hommes restent finalement debout. Entre les deux, le respect est immense (et il y a de quoi!)

Round 11

Andrade est coupé au-dessus de l'oeil gauche; Tsypko continue de saigner du nez. Quelle bagarre!

Round 10

Tsypko saigne du nez. Il plie mais ne rompt pas, cet Ukrainien. On se dirige vers une décision. Sur ma carte de pointage, seule le sixième est allé à Tsypko.

Round 9

Mais que mange Vitali Tsypko pour être aussi résistant aux coups? De l'acier? Certes, Andrade a ralenti. L'ouragan a diminué de force. Il frappe moins souvent, mais reste que quand il touche, c'est encore du solide.

Round 8

Les premiers signes de fatigue se font sentir des deux côtés. Le ruban autour du gant de Tsypko s'est défait, ce qui donne un peu de répit aux deux boxeurs. Un round tranquille...

Round 7

L'Ukrainien retourne au sol une deuxième fois. A-t-il glissé? Ce n'est pas clair vu de ma place. Mais il se relève. Chose certaine, il est capable d'en encaisser des coups de poing! Incroyable!

Round 6

Tsypko semble avoir compris à quel genre de tsunami il a affaire. Il a réussi à porter quelques bons coups. Et il tient toujours debout. C'est un dur, pas de doute là-dessus.

Round 5

Vitali Tsypko n'a pas fait un pas vers l'avant depuis le début du combat! Il doit en avoir ras-le-bol de se faire foncer dessus, sans arrêt.

Round 4

Tsypko est totalement débordé. Ses rares coups ne portent pas. On croierait presque que le Mexicain fait du sparring (méthode d'entraînement), pendant que l'Ukrainien vient de découvrir une autre signification au mot enfer.

Round 3

La défensive de l'Urainien est très ouverte. Beaucoup trop contre un taureau comme Andrade. Le Mexicain a ébranlé deux fois son rival: d'abord avec une combinaison gauche-droite à la tête, puis avec un coup au corps qui a fait plier les genoux à Tsypko.

Round 2

Tsypko au sol! Un crochet de la droite d'Andrade. L'Urainien se relève, mais il trouve le round petit. Andrade est une vraie tornade. Pas une seconde pour souffler pour l'Ukrainien. Pas certaine qu'il va rester debout 12 round.

Round 1

Les gars se toisent, testent leur portée. Pas facile de boxer contre un gaucher et Andrade est prudent. Quelques coups au corps, rien de plus. Mais Andrade fonce sans arrêt, l'autre recule. Comme prévu, c'est le Mexicain qui mène la danse.  




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer