Source ID:; App Source:

L'Argentine à la recherche de nouveaux marqueurs face aux Suisses

Lionel Messi Messi s'est chargé de quatre des... (Photo AFP)

Agrandir

Lionel Messi Messi s'est chargé de quatre des six filets de l'Argentine en phase de groupe.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frank Griffiths
Associated Press
BELO HORIZONTE, Brésil

S'étant fiée à Lionel Messi pour la plupart de ses buts au Mondial jusqu'ici, l'Argentine veut trouver de nouvelles façons de marquer alors que le pays s'apprête à jouer contre les Suisses au deuxième tour, mardi.

Messi s'est chargé de quatre des six filets en phase de groupe. Marcos Rojo est le seul autre joueur à avoir fait mouche, l'autre but ayant été l'oeuvre accidentelle d'un rival.

Avec Sergio Aguero à l'écart à cause d'une blessure à la hanche gauche, on aimerait bien une plus grande contribution d'Ezequiel Lavezzi, et l'entraîneur adjoint Claudio Gugnali est confiant de voir l'attaquant du Paris Saint-Germain répondre à l'appel.

«Il est très puissant et il se voit devant une occasion en or, a dit Gugnali. Il a très bien terminé sa saison de club. Je suis sûr qu'il saura de quelle façon convertir ses chances.»

Lavezzi tend à favoriser les ailes, mais il sait aussi travailler de concert avec les milieux de terrain. S'il est partant, il pourrait y avoir des ajustements tactiques.

L'Argentine se méfie de l'attaque suisse, et la défense devra redoubler d'efforts face à un joueur comme Xherdan Shaqiri, qui a signé un tour du chapeau dans la victoire de 3-0 contre le Honduras, mercredi.

«La Suisse travaille très bien sur les flancs, a dit Gugnali. Ce sera un match très intense.»

Avant mercredi les Suisses avaient battu l'Équateur, 2-1, avant d'être surclassés par les Français, 5-2.

Pour leur entraîneur Ottmar Hitzfeld, la qualification repousse ce qui semble être une retraite qui approche. L'Allemand titré deux fois en Ligue des champions, comme entraîneur, a déjà dit que cette Coupe du monde sera sa dernière.

L'Argentine ne tient rien pour acquis, et le pays ne s'attend pas à avoir la tâche facile à Sao Paulo, mardi.

«Tout le monde disait que nous allions marquer des tonnes de buts en phase de groupe et ce n'est pas arrivé, a dit le milieu de terrain Maxi Rodriguez. Notre mentalité est toujours la même: au Mondial il ne faut jamais relâcher sa concentration, car si c'est le cas, n'importe quelle équipe peut vous battre.»




La liste:-1:liste; la boite:2586842:box; tpl:html.tpl:file

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer