L'AC Milan, en tête avec 5 points d'avance mais privé d'Ibrahimovic, a un match difficile à Palerme (9e), samedi, avant le grand derby contre l'Inter, son dauphin, qui reçoit lui dimanche un relégable, Lecce, pour la 30e journée du Championnat d'Italie.

Publié le 18 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Quelle sera l'avance du Milan dimanche soir, à quinze jours du derby, programmé le samedi 2 avril (31e journée), après la pause internationale? Les Rossoneri sont affaiblis par la perte de leur leader d'attaque, Zlatan Ibrahimovic, exclu pour une manchette de karaté contre un joueur de Bari et absent trois matches.

Au moins le déplacement à Palerme permettra-t-il d'essayer la vie sans +Ibra+. Massimiliano Allegri devrait aligner un duo Pato - Antonio Cassano pour préparer le derby. Cassano est peu titularisé par l'entraîneur milanais, mais il lui a tiré une belle épine du pied en égalisant d'une reprise de volée à dix contre onze, contre Bari.

L'Inter arrive lui du vent plein ses voiles après son exploit au Bayern Munich, où il arraché une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions (3-2). Les Nerazzurri croient plus que jamais à la possibilité de combler leur écart et comptent sur un coup de pouce de Palerme, qui reste tout de même sur cinq défaites, pour se rapprocher encore un peu du Milan afin qu'il soit à portée de tir pour le derby.

C1: Quatre pour deux places

Derrière les deux Milanais, la course à quatre pour les deux autres places en C1 se poursuit.

Naples (3e), relancé par sa victoire à Parme qui marquait le retour de suspension de l'indispensable Ezequiel Lavezzi, joue le dernier, dimanche soir, en recevant Cagliari, qui sort d'une correction infligée par l'Udinese (4-0). Le Napoli peut toujours rêver de rattraper le Milan et l'Inter et se positionner pour profiter du derby.

Mais l'équipe en forme reste l'Udinese (4e). Invaincue en 2011, aucun but encaissé depuis quatre matches (12 marqués), 30 points pris sur 36 possibles et un duo à 36 buts, Antonio Di Natale (24) et Alexis Sanchez (12): le club du Frioul tient un rythme de champion.

La Lazio Rome (5e), qui perd du terrain, reçoit un mal classé, Cesena (17e). La victoire est indispensable pour rester dans la course.

La Roma, qui a pris 10 points sur 12 depuis l'arrivée de Vincenzo Montella sur le banc, a un déplacement difficile chez une des équipes en forme du moment, la Fiorentina (8e), revenue dans la course à la qualification pour l'Europa League.

La Juventus Turin (7e), elle, ne peut plus rêver à la C1, dont elle était déjà absente cette saison, et doit au moins assurer une place en C3, pour ne pas égratigner un peu plus le statut du club. Mais la +Vieille Dame+ n'a gagné que trois matches sur douze en 2011, et ne doit pas sous-estimer Brescia, certes avant-dernier, mais qui reste sur quatre nuls consécutifs, dont trois contre des équipes de tête (Udinese, Naples et Inter).