L'Inter, qui avait frappé un grand coup en dominant la Juventus (1-0) il y a une semaine, va tenter de continuer à s'échapper en tête du championnat d'Italie à l'occasion de la venue de Naples à Milan, dimanche, lors de la 14e journée.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Pour la formation lombarde, les derniers jours ont cependant été contrastés. Juste après avoir réalisé son meilleur match de la saison face à la Juve au terme de 90 minutes de très haut niveau, elle s'est inclinée chez elle face au Panathinaïkos (0-1) en Ligue des Champions mercredi.

Cette défaite, la deuxième de la saison - qui ne l'a toutefois pas empêché de se qualifier pour les huitièmes de finale de l'épreuve -, confirme que la motivation des joueurs de l'Inter est fluctuante: s'ils se transcendent lors des grands matches, ils ont tendance à «snober» ceux de moindre importance.

Si tel est vraiment le cas, ils devraient être motivés face à Naples (4e à 6 pts), la meilleure surprise du début de saison, mais qui marque néanmoins un peu le pas depuis quatre matches (2 défaites, 1 nul et 1 seule victoire).

Immédiate poursuivante, l'AC Milan (2e à 3 pts) se déplace pour sa part à Palerme (11e).

L'autre grand club de la capitale lombarde a également joué en Coupe d'Europe jeudi, en UEFA, mais il a laissé une toute autre impression: mené 2 à 0 à Portsmouth, il est revenu à 2 à 2 grâce à des réalisations de Ronaldinho (84) et d'Inzaghi (90+2), ce dernier portant son total de buts européens au chiffre record de 65.

«S'impliquer à 110%»

Son adversaire n'est en tout cas pas au mieux de sa forme: il n'a remporté qu'une seule de ses sept dernières rencontres (pour quatre défaites et deux nuls).

La Juve, elle, qui demeurait sur sept succès consécutifs avant de s'incliner face au leader, va tenter de se reprendre à domicile samedi, contre une formation mal classée, la Reggina (18e).

«C'est une nouvelle rencontre importante, a toutefois souligné l'entraîneur turinois Claudio Ranieri vendredi. La Reggina joue bien, elle a remporté ses deux derniers matches. On devra s'impliquer à 110%, parce que la force de mon équipe c'est d'être toujours motivée, au maximum».

Enfin la Roma (15e), qui est sortie de la crise et a entamé sa remontée au classement, va tout faire pour s'imposer au stade Olympique face à la Fiorentina (6e). Cette dernière demeure sur une belle victoire face à l'Udinese (4-2).

Toutefois au cours de la semaine, les deux clubs ont joué en Ligue des Champions, et si les Romains ont gagné à Cluj (3-1) en Roumanie, les Florentins se sont inclinés à domicile face à Lyon (2-1).