(Sao Paulo) La Copa America se retrouve sans pays hôte seulement deux semaines avant son coup d’envoi, puisque l’organisme qui régit le soccer en Amérique du Sud, la Conmebol, a retiré l’organisation du tournoi à l’Argentine.

Mauricio Savarese Associated Press

La Conmebol a expliqué sur Twitter avoir pris cette décision en raison de la situation sanitaire en Argentine, où le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est en hausse.

L’organisme a ajouté être en train d’explorer les différentes options qui s’offrent à elle. D’autres pays auraient signalé leur intérêt pour accueillir la compétition, mais leur identité n’a pas été dévoilée.

Un nouveau pays hôte devrait être annoncé « prochainement ».

La Copa America doit se dérouler du 13 juin au 10 juillet. Les équipes sud-américaines sont déjà en préparation pour ce tournoi, ainsi que pour les deux rondes de qualification pour la Coupe du monde qui s’amorceront cette semaine.

L’Argentine est confrontée à une nouvelle hausse des cas de COVID-19 sur son territoire. De nouvelles mesures de confinement ont été imposées la fin de semaine dernière, alors que la moyenne hebdomadaire est d’environ 35 000 nouveaux cas et 500 décès.

La Colombie, qui devait accueillir l’évènement en partenariat avec l’Argentine, avait renoncé à ce privilège le 20 mai en raison des manifestations contre son président Ivan Duque.