« C’est un peu un choc. »

Frédérick Duchesneau Frédérick Duchesneau
La Presse

Dans le cadre d’une visioconférence avec les médias, lundi, Victor Wanyama a été invité à se prononcer sur le projet de nouvelle Super Ligue européenne. Le milieu de terrain du CF Montréal, qui a joué 154 matchs de championnat en Premier League anglaise – dont 69 avec Tottenham – de 2013 à 2020 avant de prendre le chemin de Montréal, n’approuve pas l’idée.

« Ce n’est pas le football. Le football ne devrait pas être une question d’avidité [football is not about greed]. C’est pour les fans et pas seulement les individus. Donc, si nous faisons ce genre de choses, ce n’est pas bon pour le football », a commenté le Kényan.

Tottenham fait partie des 12 clubs fondateurs de cette Super Ligue, accompagné par l’AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Real Madrid.

Espérant que l’on puisse « mettre la maison en ordre et que tout revienne en place », Wanyama a poursuivi avec ce plaidoyer.

« Nous ne devrions pas mettre des intérêts personnels dans le jeu. Le football est un jeu magnifique, nous devons le respecter et laisser ce qui l’entoure tel qu’il est [let everything around normal]. »

L’intention des fondateurs de la Super Ligue est d’effacer la Ligue des champions européenne, une menace agitée depuis des décennies.

Victor Wanyama a inscrit le troisième but du CF Montréal sur un coup de pied de coin, samedi, dans le gain de 4-2 des siens contre le Toronto FC.

En se propulsant au-dessus de Michael Bradley, l’un des joueurs les plus détestés au stade Saputo, il a ravi nombre de fans du club montréalais. Les images et GIF de cette action ont beaucoup circulé sur Twitter.

« Le ballon était au deuxième poteau, j’ai fait une course qui était impossible à stopper parce que j’arrivais avec puissance et j’ai sauté par-dessus lui », a simplement raconté le co-capitaine, sans se glorifier.

En plus de marquer, Wanyama a connu un bon match en milieu de terrain aux côtés de Samuel Piette. Les deux co-capitaines – tâche qui sera partagée avec Kamal Miller – ont semblé bien communiquer lors de cette première rencontre de la saison.

« Nous nous entendons l’un l’autre. Nous n’avons pas de problèmes à jouer plus haut ou plus bas. Nous travaillons bien », a commenté le joueur désigné.

Le travail de Brault-Guillard reconnu

À l’origine du premier but du CFM marqué par Mason Toye dès la 3e minute, Zachary Brault-Guillard a connu un très fort match sur l’aile droite, samedi. Son travail n’est pas passé inaperçu. ZBG a été nommé dans l’équipe de la semaine de la MLS, en plus de figurer parmi les candidats au titre de joueur de la semaine.

L’international canadien croit que sa participation au tournoi de qualifications pré-olympiques avec les moins de 23 ans, au Mexique, l’a bien servi. En raison des matchs disputés, mais pour l’acclimatation à la chaleur également. Rappelons que la formation montréalaise joue présentement ses rencontres « locales » à Fort Lauderdale.

Brault-Guillard s’est vu confier plus de latitude offensive au cours de ce premier match de la saison 2021. Ce qu’il voit d’un bon œil.

Mais ma qualité première, c’est de bien défendre. Après, l’aspect offensif est un atout.

Zachary Brault-Guillard

Parlant de punch offensif, le défenseur de 22 ans a dit savoir que le prochain adversaire du CF Montréal était plutôt bien armé à cet égard.

À son premier match, le Nashville SC a fait match nul 2-2, à domicile, face au FC Cincinnati.