(Los Angeles) L’acteur oscarisé Matthew McConaughey a « toujours rêvé d’être au niveau du terrain et d’aider à construire une équipe » sportive : le voilà exaucé avec les débuts ce week-end, en MLS, du Austin FC, nouveau club dont il est actionnaire minoritaire.

Agence France-Presse

La star hollywoodienne s’est dite déterminée à aider le club à s’implanter avec succès dans sa ville natale en jouant un rôle de « ministre de la culture » de la franchise, lors d’une visioconférence avec la presse mardi.  

« Je ne suis pas intéressé par le rôle de mascotte », a insisté l’homme de 51 ans. « J’ai toujours étudié et apprécié les grandes équipes qui ont réussi et duré – que ce soit les All Blacks au rugby ou les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au football. »

Fondé en 2018, le Austin FC fera ses débuts à domicile le 19 juin dans son Q2 Stadium de 20 500 places nouvellement construit. Le club a déjà vendu tous ses abonnements, soient 15 500 sur la saison, et 15 000 autres demandes sont sur liste d’attente.  

Selon M. McConaughey, cet intérêt reflète une passion profondément ancrée pour le soccer dans la ville texane qui connaît la croissance la plus rapide aux États-Unis, selon les chiffres du recensement publiés en mars de l’année dernière.

« Austin était déjà une ville de soccer avant l’Austin FC », a-t-il assuré. « C’est une ville très diversifiée, en plein essor. Nous avons 150 personnes qui s’installent ici chaque jour. Le soccer est le sport universel et nous avons des gens du monde entier dans notre ville, qui n’ont jamais eu d’équipe à soutenir. Il était temps. »

« Quel succès pouvons-nous avoir dès la première année ? Nous verrons bien », a-t-il déclaré. « Mais nous n’avons pas construit le Austin FC en un jour, et nous ne serons pas un phénomène de mode. La graine a été plantée, nous voulons être un grand et fort chêne. Prêts pour une guerre de 100 ans. Nous avons une vision à long terme. »

McConaughey refuse de comparer les succès, l’accomplissement qu’il a déjà connus en tant qu’acteur avec ceux qu’il espère connaître dans le sport.

« Laissez-moi d’abord passer par du sang, de la sueur et des larmes. Laissez-moi passer quelques saisons. Vivre des défaites, des victoires. Des hauts. Des bas. Et puis arriver à la fin et soulever un trophée. Alors je pourrai vous dire comment je me sens. »