(Le Havre) Alex Morgan et Megan Rapinoe ont touché la cible dans un gain de 2-0 des Américaines contre la France en match amical, mardi.

Associated Press

Les États-Unis n’ont pas perdu depuis 39 matchs ; leur dernière défaite remonte à janvier 2019, face aux Françaises.

Rapinoe a converti un penalty à la cinquième minute ; elle mène les siennes avec sept buts en autant de matchs, en 2021.

Morgan a doublé le score à la 19e, inscrivant un 109e filet.

Morgan a évoqué l’entraînement avec le Pride d’Orlando (National Women’s Soccer League), comme raison de sa bonne tenue.

Elle a donné naissance à sa fille Charlie en mai dernier, puis a contracté la COVID-19 dans le temps des Fêtes.

« Je me suis entraînée à tous les jours avec le Pride pour essayer d’être à mon mieux pendant 90 minutes, a dit l’athlète de 31 ans.

« Au camp (national), je me suis sentie très bien. Si on me demande 90 minutes, je crois en être capable. »

La France était privée notamment de Wendie Renard, Amandine Henry et Delphine Cascarino, en lien à une éclosion du coronavirus avec Lyon.

Samedi, les Américaines ont fait match nul 1-1 contre la Suède, à Stockholm.

Classés numéro 1 au monde, les États-Unis avaient gagné leurs 16 dernières rencontres.