(Montréal) Un peu plus de deux mois après l’échange qui l’a fait passer du Dynamo de Houston au CF Montréal, Aljaz Struna peut enfin commencer à naviguer dans son nouvel environnement professionnel. Un environnement qu’il devra découvrir très graduellement, cependant, jusqu’à ce que tous les membres de la première équipe puissent de nouveau être réunis.

Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Acquis le 18 janvier dernier dans une transaction qui a envoyé Maximiliano Urruti au Texas, le défenseur originaire de la Slovénie ne s’est joint qu’en début de semaine à son nouveau groupe de coéquipiers, après avoir complété sa quarantaine le 19 mars.

Or, pendant que Struna attendait patiemment de terminer sa période d’isolement préventif, le CF Montréal a dû laisser filer plusieurs de ses joueurs à divers camps d’entraînement, un peu partout sur la planète. Des joueurs qui vont probablement passer beaucoup de temps sur le terrain avec Struna lorsque s’amorcera le calendrier régulier de la MLS.

« Nous ne sommes pas complets. Je pense que dix joueurs sont absents, deux ou trois joueurs ne s’entraînent pas. Je ne sais pas grand-chose du club et des joueurs, parce que je n’ai pas vu toute l’équipe sur le terrain. Il y a quelques jours, nous étions six ou sept (joueurs) de la première équipe », a noté Struna en visioconférence, lorsqu’il s’est fait demander ce qu’il savait de sa nouvelle équipe.

La liste des absents inclut, en fait, 11 joueurs. L’un d’eux, le milieu de terrain Ahmed Hamdi, demeure en quarantaine jusqu’à la fin de la semaine prochaine, a précisé un porte-parole de l’équipe.

Quatre joueurs se trouvent actuellement avec l’équipe du Canada des moins de 23 ans qui participent aux qualifications olympiques et trois autres, dont Samuel Piette, ont joint le camp d’Équipe Canada senior.

Les trois derniers, Mustafa Kizza, Djordje Mihailovic et Bjorn Johnsen, prennent part à des camps d’entraînement avec l’équipe de l’Ouganda, celle des moins de 23 ans des États-Unis et celle de la Norvège, respectivement.

Tous les joueurs qui participent à des camps devraient éventuellement se rendre directement en Floride sans passer par Montréal. Ceux qui s’entraînent à Montréal partiront le 6 avril en direction de la Floride pour la suite du camp d’entraînement.

Les habiletés de Quioto

En attendant que tout le monde soit réuni, Struna connaît au moins un joueur au sein de sa nouvelle équipe. Il s’agit de Romell Quioto, avec lequel il a évolué en 2019 avec Houston.

Bien qu’il n’ait passé qu’une seule saison avec le Hondurien, Struna a vu en Quioto, élu joueur le plus utile chez l’Impact en 2020, un athlète doté de belles habiletés.

« J’ai toujours dit que Romell est un joueur élite. Il possède beaucoup de qualités. S’il joue comme il en est capable, il sera l’un des meilleurs joueurs dans la ligue. Je souhaite qu’il puisse faire (cette saison) ce qu’il a fait l’an dernier. Il a le talent de son côté », a déclaré Struna, qui se fait souvent interpeller par le surnom « Kiki ».

Si l’acquisition de Quioto a été le meilleur coup d’Olivier Renard depuis son arrivée à titre de directeur sportif, celle de Struna pourrait également s’avérer bénéfique à la formation montréalaise.

En Struna, le CF Montréal a obtenu un défenseur central de grande taille à six pieds deux pouces, et qui, à l’âge de 30 ans, viendra apporter de l’expérience à une équipe qui s’est beaucoup rajeunie.

« Je regardais l’alignement de l’équipe et je pense être le plus vieux. Erik Hurtado et moi sommes les seuls, je pense, qui soient nés en 1990. C’est bizarre d’être le plus vieux joueur d’un club quand vous avez 30 ans, mais je suis prêt. Je vais prendre mes responsabilités. C’est certain que j’ai plus d’expérience que les plus jeunes. Nous sommes là pour les aider. »