(Montréal) Le Qatar envisage maintenant de présenter une édition « normale complète » de la Coupe du monde de soccer de 2022 dans la foulée des progrès rapides qui ont été réalisés dans la production d’un vaccin dans la lutte au coronavirus.

Rob Harris
The Associated Press

C’est ce qu’a déclaré à l’Associated Press Nasser Al-Khater, le président-directeur général de l’évènement, dimanche.

En entrevue avec l’Associated Press, Al-Khater qualifie de « bonne nouvelle pour tout le monde » l’introduction et la distribution d’un vaccin. Il estime aussi que les gens ont hâte de retrouver une certaine normalité dans la vie, et particulièrement au niveau du sport.

Au début de la pandémie, qui a mené au report du Championnat d’Europe de soccer et des Jeux olympiques en 2020, les dirigeants du Qatar s’inquiétaient des répercussions à long terme de la COVID-19 sur la première édition de la Coupe du monde à être tenue au Moyen-Orient.

Un peu partout dans le monde, les évènements sportifs ont repris devant des foules réduites ou des gradins déserts, mais un vaccin apporte l’espoir de foules plus imposantes l’année prochaine.