Le football écossais risque une interruption forcée après qu’un joueur du Celtic de Glasgow ait enfreint les règles sanitaires du coronavirus en effectuant un voyage secret en Espagne et en ne s’isolant pas à son retour.

Steve Douglas
Associated Press

Les champions écossais ont entamé une « enquête complète » sur les actions du défenseur latéral belge Boli Bolingoli, qui a participé au match nul de 1-1 contre Kilmarnock en championnat dimanche alors qu’il ne rentrait que récemment d’Espagne sans mise en quarantaine.

PHOTO D’ARCHIVES STÉPHANE MAHÉ, REUTERS

Le Celtic de Glasgow a entrepris une « enquête complète » sur le défenseur belge Boli Bolingoli, qui a participé au match nul de 1-1 contre Kilmarnock en championnat dimanche alors qu’il ne rentrait que récemment d’Espagne sans mise en quarantaine.

Deux autres joueurs au bar

Cela survient après qu’un match entre Aberdeen et St. Johnstone, samedi, a été reporté la veille après que deux joueurs d’Aberdeen aient été déclarés positifs à la COVID-19 et six autres ont été invités à s’isoler après une soirée dans un bar.

Cela a incité la première ministre écossaise Nicola Sturgeon à prévenir que les privilèges du football écossais de jouer pendant les restrictions sanitaires seraient remis en cause si une situation similaire se produisait.

Les 12 entraîneurs et capitaines du championnat d’Écosse se sont entretenus lundi avec des représentants du gouvernement et on leur a rappelé leurs responsabilités concernant les protocoles spécifiques au football et au grand public.

Le Celtic a mentionné qu’il avait pris la question de la COVID-19 « extrêmement au sérieux » et n’avait enregistré aucun test positif jusqu’à présent.

« Notre personnel a tellement donné dans ce domaine », lit-on dans un communiqué du club, « travaillant sans relâche pour s’assurer que tous les joueurs et les autres membres du personnel du club sont en sécurité, pleinement conscients de leurs propres responsabilités et familiarisés avec tous les conseils et protocoles. La sécurité doit toujours être notre priorité. »

L’Espagne s’est de nouveau retrouvée sur la liste du gouvernement écossais des pays à partir desquels les voyageurs de retour doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours à la suite d’une décision du 25 juillet, qui est entrée en vigueur le 26 juillet à minuit.

Au sujet de Bolingoli, le Celtic a déclaré : « De toute évidence, une enquête complète va maintenant avoir lieu et le club prendra toutes les mesures appropriées. »

Tests négatifs

« À la suite du retour du joueur, il a enregistré deux tests négatifs la semaine dernière. »

La BBC a rapporté que le gouvernement écossais avait déclaré qu’il était en discussion avec le Celtic et les instances dirigeantes pour établir les faits.

S’il est confirmé comme un autre incident grave dans le football écossais, où les protocoles ont été violés au risque de la santé publique,  alors le gouvernement écossais n’aura d’autre choix que de se demander si une pause est maintenant nécessaire à la reprise du jeu en Écosse.

Déclaration du gouvernement écossais rapportée par la BBC.

La nouvelle saison écossaise a commencé le 1er août après l’annulation anticipée de la campagne 2019-2020, en mai, car il n’y avait aucune perspective immédiate de relance des activités au milieu de la pandémie de coronavirus.