Source ID:; App Source:

Hassoun Camara s'est entraîné normalement

Hassoun Camara... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Hassoun Camara

Photo Bernard Brault, La Presse

Après avoir vécu le dernier match montréalais depuis une loge, Hassoun Camara devrait retrouver sa place au sein de la formation montréalaise, demain à Vancouver, lors du duel retour de la finale du Championnat canadien.

Contre l'Union de Philadelphie, samedi, le Français avait pu se reposer et ainsi soigner une légère douleur à une cuisse. «Cela va très bien. J'ai fait la séance entière et même un peu plus. J'ai essayé de souffler un petit peu pour repartir, je l'espère, [demain]», a-t-il expliqué au terme de l'entraînement, hier.

Marco Schällibaum a ajouté qu'Andres Romero et Dennis Iapichino étaient blessés à un mollet, mais qu'il s'attendait à pouvoir compter sur eux contre les Whitecaps. La même chose devrait s'appliquer à Alessandro Nesta, malgré la surface synthétique du BC Place. «Il fallait qu'il joue 90 minutes avant [demain] et cela s'est très bien passé pour lui. Il va pouvoir enchaîner avec un capital physique intéressant et on aura besoin de son expérience», a jugé Camara.

Au match aller, l'Impact et les Whitecaps s'étaient laissés sur un score de 0-0 dans un scénario qui a longtemps ressemblé à une attaque-défense. Cette fois, Evan Bush devrait voir les joueurs de la Colombie-Britannique d'un peu plus près. Et ce ne sont pas les cinq buts encaissés par la défense de l'Impact lors des deux derniers matchs en MLS qui inquiète l'habituelle doublure de Troy Perkins. «Ce n'était pas des choses que nous faisions mal sur le plan tactique. Il y avait peut-être des erreurs mentales ici et là, mais depuis le début de la saison, nous avons été meilleurs défensivement. Ce ne sera pas un problème [demain]», a-t-il jugé.

Historiquement, les équipes de l'est du continent souffrent énormément lors des matchs disputés sur la côte ouest. La faute à un long voyage et à un décalage horaire de trois heures qui peut perturber l'organisme. Mais l'Impact avait quelque peu tordu le cou à ce postulat en s'imposant à Seattle, à Portland, puis en faisant match nul à San Jose.

«Paolo Pacione [le préparateur physique] a établi un calendrier qui fait en sorte que notre corps et notre esprit s'ajustent rapidement, a révélé Bush. Même [dimanche soir], il nous a dit de rester éveillés quelques heures de plus et de nous lever le plus tard possible. [...] Nous avons été deux fois sur la côte ouest et nous nous sommes bien ajustés.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • MLS: viable, une deuxième équipe à New York?

    Soccer

    MLS: viable, une deuxième équipe à New York?

    Personne n'a été surpris par le choix de la MLS d'implanter une deuxième équipe dans la région new-yorkaise. Tandis que les candidats à l'expansion... »

  • Épiphanie au stade Saputo

    Patrick Leduc

    Épiphanie au stade Saputo

    Trop vieux, Marco Di Vaio? La question est presque insultante pour la défense tourmentée de l'Union de Philadelphie. S'ils étaient nombreux à... »

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer