L'air «Didier Drogba Lalalalala» a résonné pendant toute la journée, samedi, à Shanghai. Arrivé dans la métropole chinoise pour rejoindre son ancien coéquipier de Chelsea, Nicolas Anelka, au sein du club de soccer local, l'attaquant ivoirien a reçu de la part des partisans un accueil digne d'un héros.

Mis à jour le 16 juill. 2012
Valérie Simard LA PRESSE

Quelques centaines d'admirateurs s'étaient levés aux aurores pour accueillir leur idole à l'aéroport international de Pudong, situé à une quarantaine de kilomètres du centre-ville. Vêtus de maillots «Drogba 11» et brandissant drapeaux de la Côte d'Ivoire et mots de bienvenue, les partisans ont scandé le nom de Drogba et entonné la chansonnette que lui ont accolée ses fans de partout dans le monde. «Aujourd'hui, c'est mon rêve qui se réalise», a confié, avec émotion, un membre des Blue Devils, le groupe de partisans du Shanghai Shenhua.

En soirée, quelque 20 000 spectateurs en liesse ont acclamé le joueur vedette venu les saluer avant le coup d'envoi d'un match local contre le Beijing Guoan, auquel il n'a toutefois pas participé. Sur les maillots des partisans, Drogba avait déjà largement remplacé Anelka. Avec seulement deux buts en 12 apparitions, Anelka a déçu de nombreux fans qui voient leur club occuper la 12e position du championnat chinois (Super Ligue) après une première moitié de saison médiocre.

Le Shanghai Shenhua, propriété de Zhu Jun, prolifique homme d'affaires ayant fait fortune dans les jeux vidéo, a déjà connu trois entraîneurs cette saison, soit le Français Jean Tigana, qui a été brièvement remplacé par Nicolas Anelka, puis par l'Argentin Sergio Batista.

«Si Drogba sauve cette saison, nous serons vraiment heureux. Sinon, j'espère qu'il sauvera la prochaine», a lancé Bruce Zhou, un jeune partisan. «Je ne veux pas mettre trop de pression sur Drogba, a pour sa part déclaré Gong Yifei, une autre admiratrice. Le soccer est un sport d'équipe, pas le sport d'un héros.»

Pas pour l'argent, dit-il

Le 20 juin dernier, l'attaquant de 34 ans s'est engagé jusqu'en décembre 2014 auprès du Shenhua qui, selon la presse locale, lui aurait proposé un salaire hebdomadaire de 314 000 $, ce qui en ferait le joueur le mieux payé en Chine, voire au monde.

Refusant de confirmer son salaire, Didier Drogba a martelé, en conférence de presse, que ce n'est pas l'argent qui l'a amené sur le continent asiatique. Il a rappelé qu'il verse une partie de ses revenus à sa fondation, qui vient en aide à la population africaine. «Je suis venu ici pour relever un défi complètement différent de ce que j'ai connu en Europe auparavant», a-t-il fait valoir, en ajoutant ne pas avoir l'intention d'annoncer sa retraite au terme de son contrat avec le Shenhua.

L'attaquant a également dit souhaiter améliorer les relations entre la Chine et l'Afrique et participer au développement du soccer dans l'empire du Milieu. «Je pense avoir un peu d'expérience et je viens ici pour partager cette expérience et ce savoir», a-t-il souligné.

Bon pour le soccer chinois?

Rowan Simons, analyste du soccer chinois et auteur de l'essai Bamboo Goalposts (en français, Des bambous dans la surface de réparation), croit pour sa part que les joueurs étrangers auront un effet minime sur le développement du soccer en Chine qui, outre les problèmes de corruption, souffre d'un important manque d'infrastructures à la base. «Plus d'étrangers signifie moins d'occasions pour les Chinois», dit-il.

«Si les investissements à la base ne suivent pas, l'argent dépensé pour Anelka et Drogba sera du gaspillage, avance Cameron Wilson, rédacteur en chef du site wildeastfootball.net, spécialisé dans la couverture du soccer chinois. Le pays doit tirer profit de l'intérêt grandissant que suscitera le sport chez les jeunes.»

Selon Rowan Simons, le désir des riches propriétaires des clubs chinois d'attirer des vedettes internationales est en grande partie motivé par un intérêt politique, le soccer étant un sport populaire auprès des membres du gouvernement. «Ça peut aider vos relations politiques d'attirer en Chine des joueurs si renommés», explique-t-il.

La date d'entrée au jeu de Drogba, qui se remet à l'entraînement après trois semaines de repos, n'a pas encore été confirmée. Il pourrait enfiler son maillot aussi tôt que mercredi prochain lors d'une rencontre disputée dans le cadre de la Coupe de Chine (FA Cup).