L'Algérie, qui retrouve l'Egypte en demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) jeudi à Benguela, veut asseoir à cette occasion sa suprématie sur les «Pharaons», battus par les Fennecs en novembre en barrages pour le Mondial-2010, estimait mardi la presse algérienne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'Algérie et l'Egypte se retrouvent en demi-finales de la CAN, on refait le match» titre en Une le quotidien francophone El Watan.

Ce journal ajoute que «pour les Verts, c'est une occasion de confirmer, si besoin est, que leur exploit qui les a envoyés au Mondial en terre soudanaise n'était pas volé».

L'Expression, qui écrit en Une «Comme on se retrouve», souligne également que «l'enjeu majeur pour les Fennecs est de confirmer leur suprématie sur cette équipe égyptienne et de prouver, une fois de plus, que la victoire arrachée à Khartoum n'est pas le fruit du hasard».

«Si la sélection égyptienne veut prendre sa revanche après son élimination de la Coupe du monde, l'équipe algérienne cherche a confirmer sa suprématie sur les Egyptiens et prouver qu'elle mérite sa qualification au Mondial», écrit de son côté le quotidien arabophone El-Khabar.

L'Algérie avait battu l'Egypte, vainqueur des deux précédentes éditions de la CAN en 2006 et en 2008, le 18 novembre à Khartoum, en match d'appui de qualification pour le Mondial-2010, précédé d'incidents.

Le 12 novembre, un bus transportant l'équipe algérienne venue jouer au Caire avait été attaqué à coup de pierres, et trois joueurs avaient été blessés. La rencontre deux jours plus tard dans la capitale égyptienne avait également été suivie d'incidents violents.

Les relations diplomatiques entre les deux pays s'étaient même dégradées, sur fond d'attaques à tonalité nationaliste entre supporteurs sur internet.