Source ID:; App Source:

Derrière l'Inter, la Juve et l'AC Milan tiennent bon

Pato, un joueur de l'AC Milan, s'apprête à... (Photo: AFP)

Agrandir

Pato, un joueur de l'AC Milan, s'apprête à mettre en jeu le ballon.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Rome

Au lendemain du succès de l'Inter Milan, le leader, face à la Lazio (0-3), la Juventus et l'AC Milan, deuxièmes ex aequo, ont tenu bon en s'imposant à Lecce (1-2) et face à Catane (1-0) dimanche lors de la 15e journée du Championnat d'Italie.

En gagnant pour la sixième fois d'affilée samedi en match avancé, l'Inter avait mis une grosse pression sur ses deux poursuivants, portant provisoirement son avance en tête à neuf points. Mais la Juve et le Milan, même bousculés, n'ont pas craqué et sont revenus à six points derrière le triple champion en titre.

A Lecce, les Turinois ont fait la différence en deuxième période grâce à Giovinco et Amauri.

L'attaquant et grand espoir italien Giovinco, 21 ans, titulaire en l'absence de Del Piero (blessé), a d'abord marqué sur un coup franc de 25 m (57) digne de ceux dont est coutumier son prestigieux capitaine, avant que le Brésilien ne donne in extremis la victoire aux siens grâce à un coup de tête en toute fin de match (89).

Entre-temps, Lecce avait donné des sueurs froides à la «Vieille Dame» en égalisant grâce à une frappe croisée de Cacia (83).

«C'est une victoire qui vaut cher», a ensuite commenté Claudio Ranieri sur Sky Sport, précisant qu'au moment de l'égalisation de Lecce, «il y (avait) peut-être eu un excès de confiance. Mais au moins, l'équipe ne lâche jamais rien».

«Nous continuons à croire au titre, on veut lutter jusqu'au bout», a ajouté l'entraîneur de la Juve.

«Ce Milan ne suffit pas»

Contre Catane à San Siro, l'AC Milan, privé de nombreux titulaires sur le flanc - Pirlo, Seedorf, Ronaldinho, Borriello -, n'a pour sa part pas livré un grand match. Mais, au sortir de quatre rencontres sans succès (deux nuls puis deux défaites), cette victoire lui fait assurément le plus grand bien.

Dominateurs mais maladroits, les Rossoneri ont longtemps été inefficaces. Puis, sur un corner, Kaka est finalement parvenu à trouver l'ouverture sur une tête déviée par un défenseur sicilien pour le plus grand malheur de son gardien (65).

S'il s'est ensuite montré satisfait de la victoire, l'entraîneur milanais Carlo Ancelotti a pourtant souligné qu'il était «évident que ce Milan ne (suffisait) pas pour rattraper l'Inter».

«Ce sont trois points extrêmement importants dans la course que nous menons derrière l'Inter. Maintenant, il faut qu'on cherche à les rejoindre», a assuré de son côté Kaka.

Dans une semaine, l'AC Milan livrera un test autrement plus redoutable puisqu'il se déplacera à Turin pour un sommet contre la Juventus.

Derrière les deux dauphins de l'Inter, les bonnes performances de la journée ont été réalisées par Naples (4e), vainqueur de Sienne (2-0) à domicile, et la Fiorentina (5e) qui s'est largement imposée sur la pelouse du Torino (4-1).

Samedi dans l'autre match avancé, la Roma (13e), qui se déplaçait à Vérone, avait remporté son quatrième match consécutif au détriment du Chievo (1-0).




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer