Le patron du tennis mondial a tenté de calmer le jeu, samedi, après les forfaits de Milos Ranonic et Simona Halep pour les Jeux olympiques 2016 (5-21 août) en raison du virus Zika.

Publié le 16 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Nous comprenons et respectons les inquiétudes autour du virus Zika, mais le CIO a assuré que toutes les précautions avaient été prises pour limiter les risques auprès des athlètes, des officiels et des partisans », a ainsi assuré David Haggerty, le président de la Fédération internationale de tennis.

« Nous suivons également les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé qui assure qu'il n'y a aucune raison, à l'heure actuelle, d'annuler ou de déplacer les Jeux de Rio », a-t-il ajouté.

Le Canadien Raonic, finaliste à Wimbledon cette année, et la Roumaine Halep, actuelle N.5 mondiale, sont parmi les premiers grands noms du tennis à avoir annoncé leur forfait pour les Jeux brésiliens, citant « le danger représenté par le virus Zika ».

De nombreux athlètes, dont les meilleurs golfeurs mondiaux, ont également affirmé qu'ils ne se rendraient pas au Brésil en raison de Zika.