Le Québec qui gagne: Charles Hamelin

Charles Hamelin... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Charles Hamelin

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Les espoirs olympiques sont toujours grands à l'endroit de l'équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste. Coup d'oeil sur quatre de ses têtes d'affiche.

CHARLES HAMELIN

ÂGE : 33 ans

PALMARÈS : 4 médailles olympiques (3 d'or), 37 médailles en Championnats du monde

ÉPREUVES À PYEONGCHANG : 500 m, 1000 m, 1500 m et relais

Roger Federer... (Photo Tony O'Brien, archives Reuters) - image 2.0

Agrandir

Roger Federer

Photo Tony O'Brien, archives Reuters

Yves Hamelin... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE) - image 2.1

Agrandir

Yves Hamelin

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

As-tu un athlète modèle ?

« J'adore regarder jouer Roger Federer. C'est mon athlète favori de tous les temps. Il a l'air vraiment cool comme gars. C'est ce qu'il dégage. Il a toujours l'air en contrôle de ce qu'il fait, émotionnellement, mentalement, techniquement. Chaque fois qu'il embarque sur le terrain, il a l'air imbattable. Il m'inspire beaucoup et m'impressionne. »

As-tu un porte-bonheur ?

« Depuis peut-être deux ans, je traîne deux photos dans mon porte-casque. Je les ai retrouvées en faisant un tri chez ma mère. Elles ont été prises avec un appareil jetable. Ce sont des photos de ma première compétition internationale, les Championnats du monde juniors de Chuncheon, en 2002. C'est la première fois que je sautais sur la glace contre des patineurs internationaux. Je ne m'attendais à rien et j'ai eu quelques succès : quatrième au 500 mètres et deuxième au relais. C'était en Corée du Sud, c'est un signe... »

Quelle personne t'a le plus influencé durant ta carrière ?

« Mon père [Yves Hamelin, ancien directeur haute performance à Patinage de vitesse Canada]. C'est la personne à laquelle je me référais quand j'étais jeune, quand j'apprenais comment devenir un athlète. Je recherchais son approbation : est-ce correct, ce que je fais ? ai-je bien fait ? Il a toujours été la personne qui m'a réconforté dans les moins bons moments, qui m'a ramené sur terre dans les bons moments. Il m'a forgé, m'a fait devenir l'athlète que je suis aujourd'hui. Si j'ai du succès, c'est beaucoup grâce à lui. »

>>> Lisez notre reportage sur sa relation avec Marianne St-Gelais




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer