Source ID:; App Source:

Les estrades se vident à Ottawa...

On dénotait environ 6000 sièges vides pour le match d'hier... (Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne)

Agrandir

On dénotait environ 6000 sièges vides pour le match d'hier des Sénateurs contre les Flyers de Philadelphie, une troisième défaite en quatre matchs pour Ottawa.

Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne

Les Sénateurs avaient déjà du mal à remplir leur amphithéâtre en séries éliminatoires. Imaginez aujourd'hui.

On dénotait environ 6000 sièges vides pour le match d'hier contre les Flyers de Philadelphie, une troisième défaite en quatre matchs pour Ottawa, une deuxième consécutive dans laquelle l'équipe accorde au moins six buts.

On ne se débarrasse pas de sa plus grande vedette, Erik Karlsson, sans soulever l'ire des fans. Surtout lorsque le retour n'est pas très alléchant.

L'espoir Josh Norris a amassé une aide à son premier match de la saison avec l'Université du Michigan, mais on ne parle pas d'une éventuelle vedette dans la LNH. À cet égard, le potentiel de Nick Suzuki, obtenu pour Max Pacioretty, est supérieur.

Le défenseur Dylan DeMelo connaît un départ intéressant statistiquement avec trois points en quatre matchs et une fiche de +5, mais il vient au sixième et dernier rang chez les défenseurs du club en terme de temps d'utilisation.

Chris Tierney a six points en quatre matchs, mais il n'a jamais amassé plus de 40 points en quatre ans de carrière. Les choses devraient revenir à la normale éventuellement. Il occupe le poste de troisième centre et devrait en principe y demeurer.

Rudolfs Balcers, ce jeune attaquant de 21 ans qu'on disait intrigant après une jolie saison dans la Ligue américaine n'a pas convaincu les entraîneurs au camp d'entraînement et il est de retour... dans la Ligue américaine.

La plus amère déception chez les Sénateurs et leurs fans demeure sans doute la performance des recrues au camp d'entrainement.

Il y avait de nombreux postes ouverts et le propriétaire Eugene Melnyk avait même annoncé l'arrivée massive de joueurs de première année, mais la plupart n'ont pas été à la hauteur. Les attaquants Logan Brown, premier choix de l'équipe en 2016 (devant Charlie McAvoy, entres autres), Filip Chlapik, Drake Batherson et Gabriel Gagné sont tous dans la Ligue américaine avec Balcers.

Les défenseurs Christian Wolanin et Christian Jaros ont aussi été renvoyés dans les mineures à Belleville alors que les portes étaient ouvertes.

Le choix de première ronde Colin White et l'attaquant Alex Formenton sont demeurés avec l'équipe, mais ils sont encore utilisés avec parcimonie par l'entraîneur Guy Boucher.

Les Sénateurs pourraient accumuler les défaites, ils ne peuvent même plus espérer remporter la loterie du repêchage puisque l'Avalanche détient leur premier choix en 2019, obtenu en retour de Matt Duchene.

Le statut de Duchene, comme celui de l'autre vedette à l'attaque, Mark Stone, demeure en suspens en prévision de l'an prochain. Les deux joueurs auront droit à l'autonomie complète à compter du 1er juillet.

Devant le filet, les gardiens Craig Anderson et Mike Condon en arrachent depuis le début de la saison. Prétendument le gardien d'avenir, Filip Gustavsson, 20 ans, obtenu des Penguins dans l'échange de Derick Brassard, doit s'habituer au hockey nord-américain.

Tout n'est pas sombre à Ottawa. Il y a quelques percées de soleil. Thomas Chabot est le nouveau défenseur numéro un du club et il semble s'épanouir rapidement avec le départ de Karlsson. Il vient au premier rang des compteurs de l'équipe avec six points en quatre matchs et il est aussi le joueur le plus utilisé, en moyenne 22 minutes par rencontre.

Un autre défenseur, Maxime Lajoie, 20 ans, un choix de cinquième ronde en 2016, constitue une surprise de taille. Il a cinq points jusqu'ici, dont trois buts. Il est troisième au chapitre du temps d'utilisation derrière Chabot et Cody Ceci. Dire qu'on l'a envoyé dans la Ligue de la Côte Est pour un match l'an dernier!

À l'attaque, le quatrième choix au total en 2018, Brady Tkachuk, a connu un fort match hier, deux buts et une aide, après avoir été blanchi à son premier match. Ottawa aimait beaucoup cet attaquant de puissance pour prendre le pari de céder son premier choix de l'an prochain plutôt que celui-ci à l'Avalanche du Colorado.

Il n'en demeure pas moins que le plan de reconstruction de l'équipe semble beaucoup moins emballant que celui du voisin, à Montréal. L'amphithéâtre n'est pas prêt de se remplir à Kanata.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer