L'analyste Bill Clement, du réseau américain NBC, estime que Jacques Lemaire pourrait se retrouver derrière le banc du Canadien s'il ne revenait pas avec le Wild l'an prochain.

Publié le 3 avr. 2009
Mathias Brunet

Je me suis presque étouffé dans mes céréales ce matin quand j'ai lu l'article de Clement. Lemaire a eu plusieurs occasions de diriger le Canadien depuis 1984 et il a toujours refusé, se contentant d'un rôle plus obscur au sein de l'organisation.

Lemaire a répété au fil des ans qu'il n'était pas intéressé au poste d'entraîneur du Canadien parce qu'il ne voulait pas voir son travail remis en question par mille analystes.  Le nombre de médias a quadruplé depuis.

Nous ne sommes jamais à l'abri de surprises dans le monde du sport, et Lemaire est un homme imprévisible, mais je serais presque prêt à parier ma maison que Jacques Lemaire ne voudra jamais diriger le Canadien de Montréal.