La profondeur devant le filet soulève des questions en ce début de camp du Canadien, sans qu’on sache si Carey Price sera prêt pour le début de la saison.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Marc Bergevin a tenté d’y remédier. Samedi, il a réclamé le gardien Samuel Montembeault au ballottage.

« Je suis vraiment content, je ne m’y attendais vraiment pas, a commenté Montembeault, joint au téléphone par La Presse. Il était 14 h, je pensais que personne ne m’avait ramassé au ballottage. Puis, j’ai reçu l’appel de Marc Bergevin. Je suis vraiment content, je retourne à la maison avec l’équipe que j’ai suivie dans mon enfance. »

Montembeault compte 25 matchs d’expérience dans la LNH, tous disputés chez les Panthers en 2018-2019 et 2019-2020. Il a toutefois passé la dernière saison dans la Ligue américaine, à Syracuse, où il a présenté un dossier de 8-4-2, avec une moyenne de 2,86 et une efficacité de ,898.

La situation devenait compliquée pour lui chez les Panthers. Le vétéran Sergei Bobrovsky, avec son contrat d’une valeur annuelle de 10 millions pour cinq autres saisons, est essentiellement immuable, même s’il connaît des difficultés depuis son arrivée en Floride. À Bobrovsky s’ajoute Spencer Knight, 13choix au total en 2019 et considéré comme un des meilleurs futurs gardiens de la LNH. Knight a fait ses débuts dans la LNH la saison dernière.

« On le savait dès le départ qu’il n’y avait pas beaucoup de place, a reconnu Montembeault. On a demandé un échange cet été, mais ça ne s’est pas passé. On s’est dit qu’on allait voir au camp ce qui allait se passer. C’est juste un beau dénouement à l’histoire. »

Montembeault aura 25 ans à la fin d’octobre. Il a été repêché au 3tour (77e au total) en 2015 par les Panthers. Il a joué son hockey junior chez l’Armada, où il a été dirigé par l’entraîneur des gardiens Marco Marciano, qui occupe aujourd’hui ce poste chez le Rocket de Laval.

En deux saisons dans la LNH, le gardien de 6 pi 3 po présente une fiche de 9-8-3, avec une moyenne de 3,20 et une efficacité de ,892.

Pour l’heure, Montembeault se joint donc au Canadien, et on présume qu’il y restera en attendant le retour à la santé de Price. Si le CH souhaite ensuite céder Montembeault à Laval, il devra de nouveau le soumettre au ballottage, et espérer que personne ne le réclame.