Ryan Poehling disait jeudi qu’il s’attendait à disputer son prochain match samedi. Il aura finalement la chance de se faire valoir une journée plus tôt.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

L’attaquant participera au match de vendredi soir du Canadien, contre les Sénateurs à Ottawa. Et Dominique Ducharme a laissé entendre que le numéro 25 disputera en fait les deux matchs de la fin de semaine.

« Il y a des joueurs qu’on veut voir un peu plus dans les matchs, a résumé l’entraîneur-chef du Tricolore. On veut voir comment ils réagissent dans les matchs, leur donner la chance de montrer ce qu’ils peuvent faire, dans quelles situations on peut les utiliser. Il n’y a pas de meilleurs endroits qu’un match. »

Ducharme a mentionné que d’autres joueurs pourraient disputer les deux duels, sans préciser de quels individus il parlait.

À l’entraînement vendredi, Poehling pilotait un trio avec Alex Belzile et Lukas Vejdemo.

Pendant ce temps, Jake Evans patinait aux côtés de ses ailiers habituels depuis le début du camp, Joel Armia et Rafaël Harvey-Pinard. Ce dernier continue à profiter d’une audition plus longue qu’attendu, en l’absence des ailiers Mike Hoffman et Cole Caufield.

Harvey-Pinard souhaite maintenant profiter pleinement de cette chance. « Je ne suis pas entièrement satisfait du premier match contre Toronto, a-t-il admis, après l’entraînement de vendredi, à Brossard. Je n’ai pas mal joué dans ma zone, mais je peux en amener un peu plus offensivement, dans les coins, le long des bandes. C’est ce que je voudrais améliorer ce soir. »

En jouant au sein de ce trio, Harvey-Pinard peut ainsi passer plus de temps avec Evans, qu’il considère comme un modèle à suivre.

« Il a été un choix de septième tour comme moi. C’est un bel exemple, j’essaie de suivre son chemin. C’est un gars qui est le fun à voir aller. Tu vois qu’il a pris de l’expérience dans la dernière année. Je peux me confier à lui, lui parler et suivre ses traces. »

Revoici Guhle

En défense, le jeune Kaiden Guhle aura droit à un deuxième essai, après avoir excellé lundi. Il formera de nouveau un duo avec le vétéran David Savard.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Kaiden Guhle

Guhle a été le joueur le plus utilisé de son équipe, lundi, passant 23 min 44 s sur la patinoire et distribuant quatre mises en échec. Ses succès ne sont pas passés inaperçus parmi les amateurs, mais le jeune homme ne projette pas l’image d’un joueur qui se laisse distraire par de telles discussions. Il s’est présenté devant les caméras avec son calme habituel, s’exprimant à voix basse.

« J’essaie de me tenir loin des réseaux sociaux, a-t-il dit. Si les gens disent de bonnes choses, tu peux l’entendre et t’enfler la tête. Si ce sont des choses négatives, ça peut t’atteindre. J’essaie de bloquer ça le plus possible et de me concentrer sur l’équipe. »

Ducharme a quant à lui rappelé que la décision n’a « pas été prise » quant à savoir si Guhle passera la saison dans les rangs juniors. Mais à l’écouter parler, on continue à sentir qu’il penche pour la prudence.

« Même si on décide qu’il va jouer dans le junior, on peut le garder un certain temps au camp, a prévenu le coach. Il pourra voir la différence entre cette semaine et la semaine prochaine. Sur la glace, il verra tout le monde dans le même groupe. Le niveau de jeu va augmenter. Les deux derniers matchs hors-concours seront aussi à un autre niveau. »

Comme pour Harvey-Pinard, les nombreux absents pourraient aider Guhle à prolonger son audition. Joel Edmundson et Mattias Norlinder sont au nombre des joueurs présentement sur la touche parmi les défenseurs.

Devant le filet, Jake Allen disputera la totalité du match.

Bilan médical

Ducharme a profité de son point de presse pour offrir des mises à jour sur ses joueurs blessés.

  • Carey Price devrait recommencer à patiner lundi. Il n’est toujours pas assuré qu’il puisse disputer le premier match de la saison.
  • Joel Edmundson « va mieux, c’était une journée positive », a dit Ducharme. Le grand défenseur n’a toutefois pas été vu sur la patinoire vendredi.
  • Cole Caufield prend aussi du mieux, même que Ducharme pense que le joueur aurait chaussé les patins s’il n’en tenait qu’à lui. « Je ne savais pas qu’il avait étudié en médecine au Wisconsin, a-t-il blagué. Mais il sent que son épaule est à 100 %. »
  • Les nouvelles sont moins encourageantes pour Mattias Norlinder, qui ne jouera pas cette fin de semaine. Il doit subir un examen par résonance magnétique vendredi après-midi afin d’en savoir plus. « On s’attendait à plus de progrès. »

Le couperet tombe

Par ailleurs, le Tricolore a annoncé que 19 joueurs étaient retranchés du camp.

Il n’y a aucune surprise notable, à l’exception peut-être du vétéran Xavier Ouellet, dont on n’attendait pas le départ si rapidement. Ouellet et Louie Belpedio ont été ignorés au ballottage.

Avec ces mouvements de personnel, il y a désormais 24 attaquants, 13 défenseurs et 4 gardiens au camp, parmi les effectifs en santé. À eux s’ajoutent les blessés Paul Byron, Caufield, Mike Hoffman, Cédric Paquette, Edmundson, Norlinder et Price.

La formation à l’entraînement

Drouin - Dvorak - Anderson
Harvey-Pinard - Evans - Armia
Vejdemo - Poehling - Belzile
Pezzetta - Mysak - Fortin

Guhle - Savard
Chiarot - Wideman
Fairbrother - Niku

Allen
Poulin

Les joueurs retranchés

Attaquants

Peter Abbandonato
Cédric Desruisseaux
Justin Ducharme
Brandon Gignac
Cam Hillis
Arsen Khisamutdinov
Jake Lucchini
Kevin Roy
Shawn St-Amant
Joël Teasdale (blessé)

Défenseurs

Terrance Amorosa
Charles-David Beaudoin
Louie Belpedio (au ballottage)
Josh Brook
Tory Dello
Cody Goloubef
Carl Neill
Xavier Ouellet (au ballottage)

Gardien

Alexis Gravel