(New York) Le gardien des Red Wings de Detroit Thomas Greiss a été choisi la première étoile de la dernière semaine dans la Ligue nationale de hockey.

La Presse Canadienne

Il a devancé au scrutin le centre des Oilers d’Edmonton Connor McDavid, ainsi que le gardien des Islanders de New York Semyon Varlamov.

Greiss a stoppé les 66 lancers auxquels il a fait face en 130 minutes de jeu en plus de réussir six arrêts de plus en fusillade pour récolter deux jeux blancs avec une fiche de 1-0-1 pour les Red Wings.

Il a d’abord repoussé les 33 lancers des 65 minutes de jeu avant de stopper une des trois tentatives des Blue Jackets de Columbus dans un revers de 1-0 en fusillade. Il a réussi une autre performance de 33 arrêts plus cinq en tirs de barrage dans un gain de 1-0 contre le Lightning de Tampa Bay.

C’est la troisième fois de sa carrière que Greiss réussit deux jeux blancs consécutifs.

McDavid a mené tous les patineurs de la LNH avec une récolte de 10 points, dont quatre buts, en quatre rencontres. Il a notamment réussi son troisième tour du chapeau de la saison et inscrit son 10e but gagnant dans une performance de quatre points contre les Jets de Winnipeg, lundi dernier, avant de récolter une aide sur les trois buts des siens deux jours plus tard dans un gain de 3-1 face aux mêmes Jets.

Il a ajouté trois points (1-2) contre les Flames de Calgary samedi.

McDavid mène la LNH avec 87 points (29-58) en 49 matchs cette saison, 16 de plus que son plus proche poursuivant, son coéquipier Leon Draisaitl (24-47-71).

À l’instar de Greiss, Varlamov a arrêté les 53 tirs auxquels il a fait face en deux rencontres face aux Rangers de New York pour inscrire deux blanchissages à sa fiche et mener les Islanders à une troisième participation aux séries consécutive.

Varlamov a d’abord stoppé 25 lancers dans un gain de 4-0 jeudi, avant de réussir 28 arrêts samedi dans un gain de 3-0.

Cette plus récente performance de Varlamov lui a permis de battre la marque de Glenn Resch pour la plus longue séquence sans accorder de but. Resch avait blanchi l’adversaire pendant 178 minutes et 29 secondes (178:29) en 1975-76. Varlamov a maintenant blanchi l’équipe adverse pendant 213:56.

Il mène d’ailleurs le circuit Bettman avec sept jeux blancs en 2021.