Le lien entre le Phœnix et Samuel Poulin allait au-delà du hockey. Une histoire de famille se cache derrière sa venue à Sherbrooke. Filleul de Jocelyn Thibault, alors directeur général de l’équipe, Samuel Poulin rejoignait aussi son frère aîné Nicolas lorsque le Phœnix de Sherbrooke a fait de lui le deuxième choix total de l’encan 2017 après Alexis Lafrenière. C’est donc avec émotion que Stéphane Julien a échangé son capitaine aux Foreurs de Val-d’Or, dimanche soir.

JÉRÔME GAUDREAU
La Tribune

« J’étais très émotif quand j’ai appelé Samuel pour lui confirmer la nouvelle. Lorsqu’il est arrivé au sein de l’équipe, on sentait que c’était le début d’une nouvelle ère. Il amenait un vent nouveau. Ce n’était pas qu’une question de hockey avec lui : il a participé à la construction de notre culture d’équipe », indique Stéphane Julien.

> Lisez la suite de l’article sur le site de La Tribune