L’ailier des Canucks de Vancouver Loui Eriksson et l’attaquant du Lightning de Tampa Bay Tyler Johnson font partie des joueurs soumis au ballottage par les équipes de la LNH lundi.

La Presse Canadienne

Les joueurs qui ne sont pas réclamés au ballottage peuvent ensuite être assignés au club-école ou encore à l’équipe de réserve de quatre à six joueurs.

Les joueurs des équipes de réserve s’entraîneront avec leurs coéquipiers et pourront être ajoutés à la formation active jusqu’à 17 h lors des jours de matchs. Ces équipes de réserve augmentent donc considérablement le bassin de 23 joueurs normalement disponibles pour un club.

Les équipes de la LNH devront fournir leur formation finale mardi.

Les équipes de réserve permettent également une marge de manœuvre supplémentaire afin de respecter le plafond salarial, puisque le salaire des joueurs qui y seront assignés ne comptera pas dans le calcul de la masse salariale.

Dans le cas d’Eriksson, ce sont 6 millions US que les Canucks peuvent ainsi rayer de leurs livres.

L’attaquant Sven Baertschi (3,37 millions) a aussi été soumis au ballottage par les Canucks, tout comme les attaquants Justin Bailey et Tyler Graovac, ainsi que les défenseurs Guillaume Brisebois et Ashton Sautner.

Les Oilers d’Edmonton ont quant à eux soumis les attaquants Jujhar Khaira, Patrick Russell, Joakim Nygard et Alan Quine, en plus du gardien Anton Forsberg.

Du côté des Maple Leafs de Toronto, 14 joueurs ont été soumis au ballottage. Parmi eux, les défenseurs Timothy Liljegren et Martin Marincin, l’attaquant Nic Petan et le gardien Michael Hutchinson.

En plus de Johnson, le Lightning a également soumis le défenseur Luke Schenn afin de le réaffecter.