(Newark) Grâce à un tir puissant qui a fait sa marque de commerce, Alex Ovechkin fait maintenant partie d’un club sélect.

Vin A. Cherwoo
Associated Press

L’attaquant des Capitals de Washington est devenu le huitième joueur de l’histoire de la LNH à atteindre le plateau des 700 buts en carrière, samedi après-midi, réussissant l’exploit lors d’une défaite de 3-2 face aux Devils du New Jersey.

Ovechkin, qui est âgé de 34 ans, a touché la cible à 4:50 de la troisième période pour créer l’égalité 2-2. Il s’agissait de son 42e filet de la présente campagne, un de moins que les comeneurs du circuit, David Pastrnak, des Bruins de Boston, et Auston Matthews, des Maple Leafs de Toronto.

« C’est un moment spécial, a dit Ovechkin. Quand vous approchez du plateau, vous commencez à vous demander quand cela se produira. C’est enfin derrière moi et nous n’avons plus à en parler. Nous pouvons passer à autre chose. »

PHOTO BILL KOSTROUN, ASSOCIATED PRESS

Le joueur étoile des Capitals a accompli son exploit à sa façon légendaire, c’est-à-dire en décochant un tir sur réception foudroyant du haut du cercle droit des mises en jeu qui a mystifié le gardien des Devils Mackenzie Blackwood.

Après avoir levé les bras vers le plafond de l’amphithéâtre, Ovechkin s’est dirigé vers le centre de la patinoire. Le banc des Capitals s’est alors vidé et ses coéquipiers se sont massés autour de lui pour le féliciter. Les partisans des Devils lui ont offert une ovation bien sentie.

« Ce n’était qu’une question de temps, mais ce fut en plus un but important dans le match, a dit l’entraîneur-chef des Capitals, Todd Reirden. C’est spécial d’avoir pu assister à ce moment. Il est l’une des grandes étoiles de son époque et le meilleur franc-tireur que j’ai eu l’occasion de voir en personne. »

Wayne Gretzky est le meilleur buteur de l’histoire de la LNH avec 894 buts en carrière. Gordie Howe (801), Jaromir Jagr (766), Brett Hull (741), Marcel Dionne (731), Phil Esposito (717) et Mike Gartner (708) suivent Gretzky au classement.

« C’est spécial de faire partie de ce groupe, mais je n’aurais jamais atteint ce plateau sans l’aide et l’appui de mes coéquipiers, de ma famille et des partisans, a dit Ovechkin. Nous voulons continuer à écrire l’histoire. »

Ovechkin n’avait pas touché la cible lors de cinq matchs consécutifs avant d’inscrire son 699e but face au Canadien de Montréal, jeudi. Il avait marqué 14 buts à ses sept matchs précédents avant de tomber en panne.

Le franc-tireur russe a eu besoin de 1144 matchs pour atteindre le plateau des 700 buts. Gretzky est le seul à l’avoir atteint plus rapidement, ayant besoin de seulement 886 rencontres. Ovechkin est passé de 600 à 700 buts en carrière en seulement 154 parties, le plus petit total parmi ceux qui ont atteint ce plateau.

Malgré le but d’Ovechkin, les Capitals ont encaissé un quatrième revers de suite et ont chuté à 3-7-1 à leurs 11 derniers matchs. Ils partagent le premier rang de la section Métropolitaine avec les Penguins de Pittsburgh, qui ont perdu 5-2 face aux Sabres de Buffalo. Les Penguins ont un match en main sur les Capitals et les deux équipes s’affronteront à Washington dimanche.

Damon Severson a inscrit le but vainqueur pour les Devils avec 1:59 à faire en temps réglementaire, à la suite d’une passe transversale de Nikita Gusev. Wayne Simmonds et Jesper Bratt ont également fait bouger les cordages pour les Devils et Blackwood a repoussé 33 lancers.

« Nous aurions pu baisser notre garde après avoir vu Ovechkin marquer son 700e, a noté Severson. Je le félicite. Il est un des meilleurs joueurs de l’histoire. Mais nous avons gagné, nous avons joué un peu les trouble-fête et c’est satisfaisant. »

Tom Wilson a été l’autre buteur des Capitals. Ilya Samsonov a effectué 26 arrêts.