La Ligue de hockey junior majeur du Québec a annoncé qu’elle mettra sur pause ses activités à partir du 1er décembre et jusqu’au 3 janvier 2021.

La Presse Canadienne

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a communiqué la décision aux membres et aux directeurs généraux du circuit lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue lundi.

« La situation actuelle de la pandémie dans les régions où nous opérons rend la tenue des matchs très difficile, a exprimé Courteau. À l’aube du temps des Fêtes, les provinces maritimes ont grandement restreint les accès et déplacements tandis qu’au Québec, les restrictions liées aux zones rouges ne nous permettent plus de jouer. »

La ligue a également confirmé que les 64 matchs prévus à l’horaire en décembre « sont reportés à une date ultérieure ».

Depuis le lancement de sa saison, le 2 octobre, la LHJMQ s’est butée à plusieurs embûches, dont des éclosions de COVID-19 et des problèmes liés au retour des joueurs européens en sol canadien.

Pendant quelques semaines, les six équipes de la section des Maritimes ont pu continuer à jouer en raison de la souplesse des restrictions alors que bon nombre d’équipes québécoises ont dû patienter en zone d’alerte rouge.

Récemment, la ligue a invité sept formations dans un environnement protégé au Centre Vidéotron de Québec, où elles ont pu disputer six parties pour rattraper le temps perdu.

À une journée de la pause, il y a d’importants écarts dans le nombre de matchs joués par certaines équipes de la LHJMQ. Les Mooseheads de Halifax, les Huskies de Rouyn-Noranda et l’Océanic de Rimouski en ont tous joué 16 alors que le Phœnix de Sherbrooke n’a pu participer qu’à cinq parties. L’Armada de Blainville-Boisbriand et les Remparts de Québec ont quant à eux pris part à huit affrontements.

Courteau s’adressera aux médias mardi matin et fera le point sur l’état de la situation dans son circuit.