(Toronto) Après une décennie de succès, on a peut-être assisté à la fin d’une ère chez les Bruins de Boston, lundi soir.

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Les Bruins ont été cruellement éliminés des séries éliminatoires par le Lightning de Tampa Bay en fin de deuxième période de prolongation, lors du cinquième match.

Le meilleur défenseur de la LNH depuis quelques années, Victor Hedman, a eu l’honneur de marquer ce but assassin, son quatrième de la série contre Boston. Le premier centre du Lightning, Brayden Point, l’un des joueurs les plus sous-estimés de la LNH, a préparé ce but avec une maîtrise de la rondelle épatante sur la séquence.

Un dénouement triste pour le gardien Jaroslav Halak, brillant lundi après quelques matchs difficiles auparavant. Les Bruins méritaient un autre match. Leurs 47 tirs sur Andrei Vasilevskiy n’ont pas suffi.

Le Lightning affrontera en finale de l’Association de l’Est les gagnants de la série entre les Islanders de New York et les Flyers de Philadelphie. Les surprenants Islanders mènent 3-1.

« Tu ne sais jamais combien de chances tu peux obtenir de remporter la Coupe Stanley », a noté avec lucidité Brad Marchand par vidéoconférence après l’élimination de son équipe.

Quel avenir ?

Quel avenir attend les Bruins ? L’équipe vieillit. Le capitaine Zdeno Chara a 43 ans. Son temps d’utilisation a été réduit de façon importante en séries. Il pourrait s’agir de son chant du cygne.

Au centre, Patrice Bergeron a eu 35 ans cet été. David Krejci a 34 ans. Le troisième centre, Charlie Coyle, n’aspire pas à un rôle offensif. Il n’y a pas vraiment de relève à Bergeron et Krejci pour l’instant. On s’en tire mieux à l’aile avec la vedette offensive David Pastrnak, 24 ans, et Jake DeBrusk, 23 ans.

En défense, Charlie McAvoy et Brandon Carlo sont encore jeunes, mais le dernier membre du top 4, Torey Krug, a droit à l’autonomie complète à la fin de la saison.

Les gardiens ne sont pas jeunes non plus. Tuukka Rask a 33 ans, Halak a 35 ans. On se demande si Rask sera de retour avec l’équipe après avoir quitté les Bruins en pleines séries éliminatoires.

La déconfiture du repêchage de 2015 n’a pas fait mal à court terme, mais elle se fera sentir d’ici un an ou deux. Le directeur général Don Sweeney avait obtenu une panoplie de choix de premier et de deuxième tours pour Milan Lucic et Dougie Hamilton.

Parmi Jakub Zboril, Jake DeBrusk et Zach Senyshyn, repêchés aux 13e, 14e et 15e rangs, seul DeBrusk est devenu un joueur régulier dans la LNH. Mathew Barzal, Thomas Chabot, Kyle Connor, Brock Boeser et Travis Konecny étaient encore disponibles. Un seul de leurs trois choix de deuxième tour cette année-là, Brandon Carlo, est devenu un régulier.

Les Bruins n’auront pas de choix de premier tour cette année pour se relancer à moyen et à long terme. Ils l’ont cédé aux Ducks d’Anaheim pour obtenir Ondrej Kase et se débarrasser du contrat de David Backes.

Kase a constitué une déception à Boston. Il a obtenu une aide en six matchs de saison et quatre aides en douze matchs de séries. On lui a donné la chance de se signaler au sein du premier trio lorsqu’on a séparé Pastrnak de Bergeron et Marchand en troisième période, mais on l’a renvoyé sur son trio de soutien en prolongation.

L’état de santé de Nikita Kucherov constituera par ailleurs une préoccupation chez le Lightning pour la suite. Kucherov, 16 points en 12 matchs depuis le début des séries éliminatoires, n’est jamais ressorti du vestiaire pour la troisième période.

Le Lightning est déjà privé de Steven Stamkos, 66 points en 57 matchs en saison. L’entraîneur-chef Jon Cooper ne fait même plus de mise au point concernant la possibilité d’un retour pour son capitaine. Il se borne à répéter qu’il n’y aura aucune annonce avant celle de son retour au jeu.