L’heure n’est pas à la panique chez les Flyers, même si la défaite de 5-0 contre le Canadien vendredi après-midi n’était pas jolie.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

L’entraîneur-chef Alain Vigneault a d’ailleurs tempéré les ardeurs des plus pessimistes, samedi après-midi, lors de sa vidéoconférence quotidienne.

« C’était notre première mauvaise performance lors des 16 ou 17 derniers matchs, alors doit-on faire des changements mineurs, des changements de taille, ou fait-on confiance à ce groupe qui nous a permis de nous rendre jusqu’ici ? Restez à l’écoute, vous verrez dimanche… »

Après avoir remporté difficilement le premier match 2-1, les Flyers ont été dépassés par la vitesse du Canadien dans le deuxième match.

En cinq matchs depuis le début des séries, Claude Giroux a seulement une passe, Travis Konecny et Sean Couturier deux aides. Scott Laughton est le meilleur compteur avec cinq points.

« Il faut croire en notre groupe, a poursuivi Vigneault. Croire en notre leadership et croire que nous serons meilleurs lors du prochain match. Nos gars sont au courant des enjeux. »

Le défenseur Matt Niskanen, membre de la première paire de défenseurs des Flyers avec Ivan Provorov, a rendu hommage au Canadien.

« Ils sont vraiment rapides. Ils nous mettent beaucoup de pression. Ils nous forcent à commettre des erreurs et ils savent profiter de leurs chances. Ils envoient des rondelles au filet et ils ont toujours des joueurs qui foncent au filet. Ils ont réussi plusieurs buts de cette façon. Il nous faudra fournir un meilleur effort. »

On ne connaît toujours pas la gravité de la blessure subie par leur meilleur compteur en saison, Travis Konecny, touché à une cheville par un tir en troisième période. Il a quitté la glace en boitant.