Si jamais la Ligue nationale de hockey cherche à présenter des matchs à huis clos, le Centre Bell pourrait faire partie des options à considérer.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

C’est du moins ce qu’a laissé entendre Geoff Molson sur les ondes du réseau RDS mercredi soir.

En entrevue avec Pierre Houde, le descripteur des matchs du Canadien à cette antenne, Molson a laissé planer la possibilité de matchs présentés devant des bancs vides au Centre Bell.

« S’il faut présenter des rencontres à huis clos, avec moins de monde au Centre Bell, on est ouverts à tout, a expliqué le propriétaire du Canadien de Montréal. L’important, c’est qu’on ramène le hockey au bon moment, et que les partisans vont avoir la chance, au moins, de pouvoir regarder les matchs à la télé. »

Dans l’entrevue télévisée—une rare apparition médiatique pour Geoff Molson, qui a refusé plusieurs demandes d’entrevue dans les derniers mois, dont celles de La Presse —, le dirigeant du CH affirme être en contact régulier avec le commissaire de la LNH, Gary Bettman, qui espère toujours pouvoir compléter la présente saison.

« Je suis en contact avec lui tous les jours, tous les deux jours, a ajouté Geoff Molson. II veut ramener le hockey aussi tôt que possible, mais il comprend aussi qu’il faut le faire de la bonne façon, pour que ce soit sécuritaire pour tout le monde […] C’est sûr que le désir de revenir est là, et si c’est possible, Gary va trouver une solution. »

PHOTO RYAN REMIORZ, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Geoff Molson

Il n’y a évidemment pas de date butoir pour la conclusion du calendrier 2019-20. Pour l’heure, tout ce qui est certain, c’est que la ligue et ses joueurs demeurent en quarantaine jusqu’au 30 avril.

Dans le milieu du sport professionnel, pendant ce temps, la possibilité d’un retour des matchs devant des bancs vides fait son chemin. Dans une entrevue Snapchat diffusée mardi, le docteur Anthony Fauci, l’un des experts en maladies infectieuses aux États-Unis, a affirmé que le scénario des ligues de sport qui pourraient offrir des matchs sans spectateurs est une possibilité.

« Il y a une façon d’y arriver, a-t-il expliqué. Il faudrait que personne ne vienne au stade. Qu’on place les joueurs dans de gros hôtels, peu importe où on veut jouer, et qu’on les observe de très près. Il faudrait qu’ils subissent des examens chaque semaine pour s’assurer qu’ils ne se contaminent pas entre eux ou qu’ils ne contaminent leur famille. »

Mais le Canadien et la Ligue nationale n’en sont pas encore là, a tenu à dire Geoff Molson à RDS, et à cet effet, les dirigeants montréalais ne sont donc pas encore prêts à dresser un bilan pour 2019-20.

« La saison n’est pas encore terminée, alors on n’est pas encore prêts à un bilan, a ajouté le propriétaire. On espère toujours terminer les matchs. On est encore en mode attente pour peut-être jouer des matchs, et on se prépare pour le repêchage. »

À ce sujet, Geoff Molson a fait savoir qu’un repêchage aura bel et bien lieu à Montréal, même si celui de juin 2020, qui devait être présenté les 26 et 27 au Centre Bell, a été déplacé à une date ultérieure en raison de la pandémie de COVID-19. « Le repêchage va revenir, soit l’année prochaine ou la suivante », a-t-il confirmé.