(Montréal) Malgré quelques hauts et un énorme bas jusqu’ici cette saison, le Canadien de Montréal s’est envolé pour son voyage du temps des Fêtes dans une position qui lui permettrait de participer aux séries éliminatoires.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Cette position demeure toutefois extrêmement précaire. Il n’y a que quatre points d’écart entre le deuxième et le sixième rang de la section Atlantique et seulement un point séparait le Canadien (15-12-6) au troisième rang des Panthers de la Floride au sixième rang.

Dans une telle situation, le Tricolore ne peut se permettre une glissade au cours de sa séquence de sept matchs à l’étranger.

« Nous ne sommes pas dans une mauvaise position, mais nous sommes conscients qu’éventuellement, il va y avoir une équipe dans le groupe qui va prendre le dessus. J’espère que ce sera nous », a dit l’entraîneur-chef Claude Julien après le revers de 2-1 du Canadien face aux Red Wings de Detroit, samedi.

« C’est une vraie bataille chaque soir, a-t-il enchaîné. Le classement change constamment. Si nous n’arrivons pas à gagner avec constance, nous allons glisser. […] Chaque soir est un soir important. Chaque victoire est une grosse victoire. »

PHOTO ERIC BOLTE, USA TODAY SPORTS

Claude Julien a indiqué que Carey Price devrait obtenir les trois départs dans l'Ouest canadien.

Depuis la saison écourtée par un lock-out en 2012-13, le Canadien a obtenu des résultats en dents de scie lors de son voyage du temps des Fêtes.

Il a brillé en 2014-15 avec une fiche parfaite de 5-0, mais a aussi connu des voyages difficiles en 2015-16 (2-6) et en 2017-18 (2-5). L’hiver dernier, le Tricolore s’en est bien sorti, avec un dossier de 4-2.

Cette année, le Canadien traversera le pays avant le congé de Noël, puis se rendra dans le sud-est des États-Unis entre Noël et le jour de l’An.

Lors de chacune des trois dernières saisons, le Canadien a présenté un dossier de 2-1 face aux formations de l’Alberta et de Vancouver.

« Ce sont des endroits où nous avons connu des ennuis dans le passé, a souligné l’attaquant Brendan Gallagher, qui est le joueur avec le plus d’ancienneté chez le Canadien après Carey Price. Il sera important de jouer notre meilleur hockey, de trouver un moyen d’engranger des points.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Brendan Gallagher

« C’est un nouveau défi et ça commence mardi à Vancouver. Nous voulons bien sûr commencer le voyage du bon pied contre une équipe qui joue du très bon hockey cette saison. »

Le sort du Canadien pourrait être un peu plus précis quand les joueurs se présenteront au Centre Bell pour une première fois en 2020 le 2 janvier prochain.

« Il est indéniable que nous avons connu des hauts et des bas jusqu’ici, mais c’est une longue saison et il y a encore beaucoup de chemin à faire, a rappelé Gallagher. Nous devons éviter de connaître une longue série de défaites comme celle de huit, il y a quelques semaines. Si vous n’amassez pas de points pendant quelques jours, c’est ça qui va vous faire mal. »