(Monterey) Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a affirmé lundi que la ligue travaillerait rapidement pour apporter des changements afin de mieux gérer les problèmes de comportement à travers le circuit, à la suite des incidents qui ont fait surface ces dernières semaines.

Michael Wagaman
Associated Press

S’exprimant au terme de la première journée de la rencontre des gouverneurs, en Californie, Bettman a mentionné aux journalistes que le personnel de la LNH allait devoir suivre des consultations obligatoires concernant le racisme et la lutte contre l’intimidation. Le commissaire a aussi parlé de la création d’une ligne d’assistance téléphonique permettant aux gens d’appeler pour signaler des incidents de cette nature

« L’inclusion et la diversité ne sont pas simplement des mots à la mode. Ce sont des principes fondamentaux de la LNH, a insisté Bettman. Notre message est sans équivoque : nous ne tolérerons aucun comportement abusif. »

Les commentaires de Bettman étaient ses premiers en public depuis que l’ancien joueur de la LNH Akim Aliu a allégué que l’ancien entraîneur-chef des Flames de Calgary, Bill Peters, avait déjà dirigé des insultes racistes à son endroit il y a hock ans, alors que les deux hommes se retrouvaient dans les ligues mineures.

PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES AP

L’ancien entraîneur-chef des Flames de Calgary, Bill Peters

Peters, qui a également été accusé de violences physiques pendant qu’il était entraîneur-chef des Hurricanes de la Caroline, a remis sa démission à la suite des accusations d’Aliu.

Alors que Bettman a déclaré que la LNH procède à son propre examen de la situation impliquant Aliu et Peters, le commissaire a clairement indiqué qu’il n’y aurait maintenant aucune tolérance de la part de la ligue.

À cet égard, Bettman et le commissaire adjoint Billy Daly ont informé les gouverneurs d’un plan de plusieurs points conçu pour limiter tout autre problème semblable tout en permettant aux entraîneurs de continuer à faire leur travail.

« Le professionnalisme et le respect ont été importants pour cette ligue, mais c’est un moment particulièrement important pour en discuter, car tout le monde a droit à un lieu de travail respectueux », a ajouté Bettman.