Pour la quatrième fois en quelques semaines, le Canadien de Montréal a annoncé avoir cédé Charles Hudon au Rocket de Laval, dans la Ligue américaine.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

Il s’agit probablement d’une manœuvre administrative du Tricolore, puisque l’équipe ne jouera pas du week-end et ne retrouvera l’action que mardi à Pittsburgh. Il ne sera d’ailleurs pas de la formation du Rocket qui affrontera les Thunderbirds de Springfield ce samedi soir.

Selon la convention collective en vigueur, une équipe n’a pas à soumettre un joueur au ballottage pour le céder dans les mineures s’il a passé moins de 30 jours comme joueur « actif » d’une formation de la LNH ou encore s’il a disputé moins de 10 matchs.

En renvoyant Hudon à Laval une journée à la fois, le Canadien « économise » donc des journées d’exemption du ballottage. Il l’a déjà fait à trois reprises depuis le premier rappel de Hudon à la mi-novembre.

Ce manège est toutefois sur le point de prendre fin, car le Québécois a disputé vendredi soir son neuvième match cette saison. Il lui reste par contre une douzaine de jours d’exemption, si bien que le Canadien pourrait toujours le rappeler et le garder avec l’équipe sans jouer immédiatement.

En neuf matchs dans la LNH cette saison, Hudon ne revendique qu’une mention d’aide. Il a été utilisé essentiellement dans un rôle de soutien.

Sklenicka libéré

Le Canadien a également dévoilé qu’il avait rompu les ponts avec le défenseur David Sklenicka. Insatisfait de son temps d’utilisation, le Tchèque de 23 ans, qui évoluait à Laval, a indiqué à l’organisation son intention de retourner jouer en Europe. Les deux parties ont donc convenu de résilier son contrat. Il avait préalablement été soumis au ballottage, mais aucune équipe ne l’avait réclamé.

Il en était à sa deuxième saison avec le Rocket. Lors de son court passage en Amérique du Nord, il a disputé 75 matchs, inscrit quatre buts et récolté huit mentions d’aide.

Il avait signé un contrat d’entrée dans la LNH avec le Canadien au printemps 2018.