Les matchs préparatoires de la LNH mettent généralement aux prises des joueurs de calibre bien différent. Les entraîneurs tentent souvent d’opposer des joueurs similaires, mais dans le feu de l’action, il est possible, par exemple, qu’Aleksander Barkov et Jonathan Huberdeau se retrouvent contre des joueurs de la Ligue américaine.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Alex Belzile est un de ces joueurs de la Ligue américaine pour le Canadien, qui affronte les Panthers ce soir. Jamais repêché, développé sur le tard, il participera seulement à son deuxième match préparatoire dans la Ligue nationale.

Alors s’il se retrouve devant un de ces joueurs, sera-t-il impressionné ?

« Quand on jouait contre un gros club, mon ancien entraîneur Clément Jodoin me disait toujours : ils ont deux bras et deux jambes, eux aussi ! », racontait le Belzile, rencontré ce matin après l’entraînement.

Le cas de Belzile est particulier. Le Québécois a fait ses premiers pas en LHJMQ à 18 ans, soit deux ans après la plupart des joueurs qui atteignent la LNH. Il a roulé sa bosse pendant trois saisons complètes en ECHL, et évolue à temps plein dans la Ligue américaine depuis trois saisons.

Le voici aujourd’hui à 28 ans, avec un contrat de la LNH (à deux volets) pour la première fois de sa vie.

« On dit que tous les chemins mènent à Rome, donc c’est ça, lance l’ancien de l’Océanic de Rimouski. L’âge, c’est juste un numéro. Personne ne se développe de la même façon. Moi, dans mon stage junior, je n’avais pas beaucoup joué avant. Mon corps arrive à maturité, contrairement à plusieurs autres qui plafonnent ou qui déclinent. Quand j’embarque sur la glace, j’ai la pédale au plancher. »

Si on se fie à la formation de ce soir, Belzile est encore loin de la LNH, malgré tout. Il patinera au sein de ce qui devrait être le quatrième trio du CH, avec Jake Evans et Matthew Peca, deux joueurs qui ont de bonnes chances d’amorcer la saison à Laval. Mais pour un joueur qui était parfois le 13e attaquant de son équipe en ECHL, c’est une progression phénoménale.

Et surtout, avec son contrat à deux volets, il pourra théoriquement être rappelé en cours de saison, s’il connaît une aussi bonne campagne que l’an dernier (54 points en 74 matchs).

« Le contrat, c’est valorisant. J’ai eu une très bonne saison avec le Rocket. Mon but a toujours été de jouer dans la LNH depuis que je suis petit. Ça me donne une chance de plus, mais tout est quand même à recommencer au camp. »

À surveiller

La rencontre de ce soir aura lieu dans un contexte particulier, puisqu’elle aura lieu dans le très intime K. C. Irving Centre, l’aréna du Titan d’Acadie-Bathurst.

Mais du reste, ce sera un match préparatoire comme un autre. Chez le Tricolore, le défenseur Cale Fleury et le centre Ryan Poehling sont ceux qui ont le plus à gagner. Poehling participera à son tout premier match préparatoire dans la LNH, tandis que Fleury en disputera un deuxième de suite, signe que l’équipe est intriguée de le voir à l’œuvre. Il formera un duo avec Otto Leskinen, qui jouera son tout premier match préparatoire dans la LNH.

« Fleury a bien joué lundi, a souligné Julien. Leskinen déplace bien la rondelle, il a une bonne vision. On l’a aimé en partant. Ce sera son premier match dans la Ligue nationale. On va voir comment il va se comporter contre le niveau qu’il va affronter. »

Dans le camp adverse, on retrouvera Huberdeau, Barkov et Evgenii Dadonov, qui ont formé un des trios les plus productifs de la LNH la saison dernière.

On devine que les trois comparses seront généralement opposés à Tomas Tatar, Phillip Danault et Jonathan Drouin. Cela dit, s’ils devaient croiser Jesperi Kotkaniemi, aux commandes du deuxième trio, ce sera là un bon test pour le centre de 19 ans.

Kotkaniemi a d’ailleurs tenu des propos fort élogieux au sujet de son compatriote Barkov. « S’il n’est pas parfait, il en est très proche. C’est un bon modèle pour les jeunes », a dit le Finlandais.

Fairbrother retranché

Par ailleurs, le Canadien a annoncé avoir cédé le défenseur Gianni Fairbrother à son équipe junior d’Everett. Le choix de 3e tour du CH en juin dernier a participé au tournoi des recrues à Belleville, où il s’est blessé.

Fairbrother est le deuxième jour retranché depuis le début du camp principal, après l’attaquant Liam Hawel, qui bénéficiait d’un essai.

Formation probable du Canadien

Tatar-Danault-Drouin

Hudon-Kotkaniemi-Armia

Barber-Poehling-Cousins

Peca-Evans-Belzile

Chiarot-Petry

Reilly-Folin

Leskinen-Fleury