Le défenseur des Sénateurs d'Ottawa Mark Borowiecki préfère regarder le bon côté des choses.

Mis à jour le 8 avr. 2019
LISA WALLACE LA PRESSE CANADIENNE

Alors que les joueurs vidaient leur casier et se préparaient à emprunter des chemins différents, à la suite d'une dernière place au classement général de la LNH, le message livré était que les résultats seraient meilleurs.

« On ne peut pas descendre plus bas, a philosophé Borowiecki, lundi. Parmi les joueurs qui s'en viennent, certains jeunes vont grandement contribuer et seront des joueurs d'impact pendant longtemps. Il faut maintenant s'assurer de les aider à atteindre leur potentiel. »

Cependant, la réalité d'une saison pénible pèse encore lourd chez les Sénateurs (29-47-6).

« Cette année, nous avions établi nos propres attentes, mais de l'extérieur, plusieurs s'attendaient à nous voir dans cette situation. Nous ne sommes pas heureux de la façon dont s'est conclue la saison, a indiqué le gardien Craig Anderson. Nous sommes des compétiteurs et nous voulons réussir et ce n'est pas un succès de terminer si bas au classement. »

Il y a eu des bouleversements dès le début de la saison, lorsque le capitaine Erik Karlsson a été échangé aux Sharks de San Jose. Une vidéo d'un chauffeur d'Uber dans laquelle on peut voir des joueurs critiquer un entraîneur adjoint a ensuite été publiée. Les attaquants Mark Stone, Matt Duchene et Ryan Dzingel ont été échangés à la date butoir et finalement, l'entraîneur-chef Guy Boucher a été congédié avec seulement 18 matchs à disputer.

« Peu de gens passent à travers ce que nous, les jeunes, avons vécu cette saison, a admis la recrue Colin White. Il y a eu de gros changements cette année, mais on peut dire sans se tromper que je ne crois pas que nous allons revivre ça du reste de notre carrière. On ne sait jamais, mais nous nous sommes battus à travers ces situations et je crois que ça va nous aider sur le long terme. »

D'autres changements pourraient survenir, alors qu'une décision doit être prise concernant le poste d'entraîneur-chef. Marc Crawford a assumé les fonctions par intérim et il sera un des nombreux candidats en lice pour cet emploi.

Les Sénateurs cherchent également un président des opérations hockey et des décisions doivent être prises à propos de plusieurs joueurs.

Brian Gibbons, Oscar Lindberg, Magnus Paajarvi et Anders Nilsson deviendront joueurs autonomes sans compensation tandis que Cody Ceci et Anthony Duclair le deviendront, mais avec compensation.

Ceci faisait partie des rumeurs à la date limite des échanges, mais il a avoué que son agent et le directeur général, Pierre Dorion, avaient eu des discussions concernant un nouveau contrat.

Il reste une année de contrat à Anderson et on ne sait pas qui prendra le relais comme gardien substitut. Nilsson a été acquis des Canucks de Vancouver pendant la saison et il a montré un dossier de 11-11-0 en 24 parties. Mike Condon, qui a été blessé pendant la majorité de la campagne, est lui aussi à sa dernière année de contrat.

Le gardien des Senators de Belleville Marcus Hogberg pourrait être prêt à faire le saut dans la LNH, tout comme plusieurs espoirs qui voudront se tailler une place dans la formation, l'an prochain.

Quelques jeunes ont fait de bons pas en avant cette saison. À sa deuxième année dans la LNH, le défenseur Thomas Chabot a mené l'équipe au chapitre des points grâce à 14 buts et 41 aides. White s'est hissé parmi le top-6 chez les attaquants, mais c'est l'ailier recrue Brady Tkachuk qui a fait écarquiller les yeux, terminant la campagne avec 22 buts et 45 points.

« On ne peut pas dresser un bilan sans parler de Brady et à quel point il a bien joué pour nous, a mentionné Crawford. Au début de la saison, nous nous demandions comment il allait jouer et il a probablement été notre meilleur joueur en fin de saison. C'est remarquable pour un jeune de 19 ans. »