Le 20 septembre dernier, Claude Julien a réagi à la suspension imposée à Max Domi pour son coup de poing irréfléchi. Parmi toutes ses réponses et explications, une a particulièrement retenu l'attention: «L'absence de Domi nous permettra d'évaluer d'autres options.»

Mis à jour le 27 sept. 2018
Jean-François Tremblay LA PRESSE

Avance rapide jusqu'à hier soir, un autre match où Jesperi Kotkaniemi a brillé malgré la défaite de 5-3 face aux Maple Leafs de Toronto. Et il a brillé exactement dans le rôle que devait occuper Domi.

Avant sa suspension, Domi était le partenaire de jeu principal de Jonathan Drouin, au centre du premier trio. Plusieurs voyaient déjà ce duo survivre au camp et se rendre, intact, jusqu'au calendrier régulier. Puis, la suspension à Domi est arrivée et Julien s'est tourné vers Kotkaniemi, 18 ans, tout sourire, encore sur un nuage de son but contre les Devils du New Jersey à son premier match au Centre Bell.

Chaque fois que Drouin s'est retrouvé dans la formation depuis, Kotkaniemi était à ses côtés. Et chaque fois, particulièrement hier, le duo s'est démarqué. La première fois, contre les Sénateurs d'Ottawa, ils étaient avec Joel Armia; hier, c'est Artturi Lehkonen qui s'était greffé au duo.

Tant et si bien que Julien a laissé tomber ceci sur Kotkaniemi: «La façon qu'il se comporte, ça va être assez difficile de ne pas l'avoir dans l'équipe. Je ne peux pas confirmer, on aura une dernière réunion à la fin du camp, mais il se comporte très bien. Il n'a rien à envier à personne. Il a joué un très bon match, la rondelle semble coller sur lui, il est bon sous pression et montre beaucoup de maturité.»

Julien n'est généralement pas expansif dans ses louanges, mais le jeune en reçoit ici une pleine pelletée. Mieux encore, quand on a demandé à l'entraîneur de nommer une lacune du jeune Finlandais, il n'a pas su quoi répondre. «Je ne sais pas s'il y a une lacune spécifique, car il n'en démontre pas beaucoup.»

Il s'est ensuite permis de souligner qu'il devait encore prendre de la masse, et c'est vrai. On peut ajouter qu'il doit s'améliorer sur les mises en jeu, puisqu'il a fini la soirée à 31% (4 en 13) contre des centres de premier plan. Il faut dire qu'il ne jouait pas au centre la saison dernière en Finlande et qu'il ne s'est présenté que quelques fois aux cercles.

«C'est probablement ça, le problème», a-t-il dit avec son traditionnel sourire gêné.

La suite

Maintenant que l'on a réglé la première question, sa place dans la LNH, la deuxième s'impose: qu'est-ce qu'on fait avec Kotkaniemi?

Hier, il a brillé avec Drouin. Au milieu de la première période, Kotkaniemi a servi une longue passe sublime à Drouin qui est presque parti en échappée. Sur la même séquence, Kotkaniemi l'a alimenté dans l'enclave, en pleine circulation, montrant du coup son exceptionnelle vision du jeu. C'était un jeu à l'image de leur match, impeccable.

Le duo sera-t-il encore intact après le retour au jeu de Domi? Julien essaiera-t-il plutôt de réunir Drouin, Kotkaniemi et Domi au sein d'un même trio, quitte à forcer un ailier à jouer du mauvais côté?

Surtout, avec un début de saison sur la route, contre les Maple Leafs et les Penguins de Pittsburgh, Julien acceptera-t-il d'envoyer Kotkaniemi dans la gueule du loup contre les meilleurs joueurs de centre de la LNH? Ou préférera-t-il plutôt ramener Domi sur le premier trio et offrir à sa recrue un rôle de soutien?

Dans tous les cas, hier, Julien n'a pas hésité à le confronter à Auston Matthews. Pas une seule seconde. C'était un match présaison, c'est vrai, mais ça en dit beaucoup sur l'opinion de l'entraîneur sur le jeune homme.

«C'était Matthews ou Tavares. Lance un 25 sous. Matthews est encore jeune, mais il a quelques années d'expérience de plus que Kotkaniemi. Mais il s'est bien débrouillé contre ces joueurs. Il était dans nos deux premiers trios et il devait affronter ça de l'autre côté.»

Kotkaniemi a juré dans le vestiaire après le match qu'il ne ressentait aucune nervosité en ce moment. C'est sûr que ça l'aide d'entendre un coéquipier comme Noah Juulsen dire: «Il n'a pas connu un seul mauvais match.» Rien de moins.

On avait l'impression que la suspension à Domi allait forcer Julien à un bon remue-méninges. Et si c'était plutôt Domi qui devait commencer à se poser des questions?

Prochain match: Canadien c. Sénateurs d'Ottawa, samedi (19h) au Centre Canadian Tire

________________________________________________________

En hausse: Victor Mete

Il a terminé la soirée avec deux aides, a relancé l'attaque et a su contenir ceux qui l'affrontaient dans la mesure de ses moyens. Il est bon, et il est encore meilleur avec Noah Juulsen à ses côtés.

En baisse: Nikita Scherbak

Il joue sa place dans la formation, peut-être même sa carrière, et il multiplie les revirements. Il a connu quelques soubresauts en troisième période, mais il n'est pas là quand ça compte vraiment.

Le chiffre du match: 20

Le nombre de secondes dont les Maple Leafs ont eu besoin pour marquer deux buts en désavantage numérique.

> Participez à notre pool de hockey