Un match ne fait pas une saison, et les joueurs du Canadien en sont bien conscients. Après une éclatante victoire de 2-1 en fusillade face au Lightning de Tampa Bay jeudi, le Canadien souhaite répéter la formule qui lui a permis d'avoir du succès face à la meilleure formation de la LNH.

Mis à jour le 6 janv. 2018
Alexis Bélanger-Champagne LA PRESSE CANADIENNE

« On a affiché notre identité [face au Lightning] et c'est ce qu'il faut amener à chaque match, a affirmé le centre Phillip Danault après l'entraînement de l'équipe, samedi. On a battu la meilleure équipe de la ligue et ce n'est pas pour rien. 

« Nos défenseurs bougeaient bien la rondelle et relançaient l'attaque rapidement. On travaillait tous ensemble. On était tous dans le même bateau. On a fourni un effort constant pendant tout le match et c'est ce qu'on doit reproduire à chaque match. Il n'y a pas d'excuses. »

Danault a pointé du côté du travail à l'entraînement pour expliquer cette dose d'énergie et de passion lors du match face au Lightning.

« Je dirais que depuis deux semaines, on met l'accent là-dessus à l'entraînement dans l'espoir que ça se transpose dans les matchs, a-t-il expliqué. Il y a une intensité différente. On se pousse l'un contre l'autre, on bataille un peu plus. Il faut être lourd sur son bâton et on peut se brasser. C'est ce qui fait de nous une meilleure équipe. »

Au centre d'un trio complété par Max Pacioretty et Charles Hudon, Danault a vu le capitaine mettre fin à une disette de 13 rencontres sans marquer. L'unité a connu de bons moments au cours du match contre le Lightning et Danault a affirmé samedi qu'il avait hâte de jouer avec Hudon cette saison.

« Depuis le début qu'on voulait jouer ensemble, a-t-il raconté. La chimie était là depuis le début. Il fait de très bons jeux, il est solide. Il protège bien la rondelle et j'aime le flair offensif qu'il amène à notre ligne. 

« Il me faisait un peu penser à "Radu" [Alexander Radulov]. Il a un style différent, mais il a la même hargne, la même façon de penser. Il est un joueur intelligent et c'est un bel atout pour notre ligne. »

La victoire du Canadien face au Lightning a permis à l'équipe de mettre fin à la première moitié de la saison en stoppant à cinq sa série de défaites. Le Tricolore commencera la deuxième portion de son calendrier dimanche, quand les Canucks de Vancouver seront de passage au Centre Bell. Il aura ensuite cinq jours de congé avant de reprendre le collier le 13 janvier lors de la visite des Bruins de Boston.

Les Canucks représentent un défi différent du Lightning, alors que la formation de Travis Green n'avait qu'une victoire à ses sept dernières sorties (1-5-1) avant d'affronter les Maple Leafs de Toronto samedi soir. Le Canadien a d'ailleurs battu les Canucks 7-5 à Vancouver au cours de cette séquence.

« Si l'on regarde notre match à Vancouver, nous n'avions pas bien joué en défensive, mais l'offensive avait bien fonctionné, a rappelé l'attaquant Andrew Shaw. Nous allons devoir resserrer notre jeu dans notre zone et avoir la même approche à l'attaque. »

La présence du gardien Carey Price face aux Canucks était incertaine samedi, puisqu'il a raté l'entraînement en raison d'un virus. L'entraîneur-chef Claude Julien était toutefois optimiste de le voir à son poste.

Samedi, Price a été remplacé temporairement par un assemblage complexe de jambières, mitaine et bouclier fixés sur un cadre. Le gardien appelé en relève par le Canadien en matinée, Bryce Luker, a finalement sauté sur la patinoire après 15 minutes de retard. L'ancien de l'université Michigan Tech est pompier à Ottawa et il est arrivé en retard puisqu'un tronçon de l'autoroute 30 était fermé en raison des mauvaises conditions routières.