Michel Therrien et Peter Horachek ont tous deux varlopé leurs joueurs cette semaine. La rivalité Montréal-Toronto a visiblement ravivé la flamme chez plusieurs d'entre eux.

Guillaume Lefrançois LA PRESSE

Dans un duel âprement disputé, le Canadien l'a emporté 2-1 en tirs de barrage sur les Maple Leafs.

Alex Galchenyuk et David Desharnais ont marqué en fusillade, tandis que Carey Price a forcé James van Riemsdyk à tirer hors cible, après avoir cédé devant Mike Santorelli.

> Le sommaire du match

Et dans des circonstances particulières, P.K. Subban a livré une performance mémorable, jouant plus de 35 minutes (!). Et que dire de son partenaire, Andrei Markov, qui a passé plus de 31 minutes sur la patinoire malgré ses 36 ans?

Le Tricolore renoue donc avec la victoire, deux jours après une performance gênante face aux Oilers d'Edmonton.

De leur côté, les Leafs subissent un 14e échec à leurs 15 dernières sorties. Ils auront au moins livré un effort nettement plus valeureux que ce qu'ils ont montré jusqu'ici depuis le changement d'entraîneur.

Première période endiablée

Les matchs Canadien-Maple Leafs sont rarement ennuyants, et même si les Leafs sont en déroute totale, le spectacle était tout sauf monotone en première période. Au menu: de bons coups d'épaule, deux buts et - pour les amateurs de la chose - deux combats, les deux impliquant David Clarkson.

Au final, Daniel Winnik et Brendan Gallagher en sont ressortis plus riches d'un but chacun, pour une égalité de 1-1 au pointage. Et là où c'était aussi égal entre les deux équipes, c'était au niveau des pertes de joueur.

Chez les Leafs, Clarkson a été expulsé après son deuxième combat. C'est que les arbitres ont jugé illégale sa mise en échec sur Sergei Gonchar. Nathan Beaulieu l'a aussi jugée illégale, et il a laissé tomber les gants pour défendre son vieux coéquipier.

Cette mise en échec a mis fin au match de Gonchar. Le Canadien parle d'une blessure au haut du corps. Et c'est là que la charge de travail de Markov et Subban est devenue plus importante.

Le Tricolore a obtenu un avantage numérique de trois minutes en début de deuxième période à la suite de ce coup (Beaulieu a été puni pour avoir été l'instigateur, ce qui a réduit de deux minutes l'avantage numérique des siens sur la punition à Clarkson). Mais les Montréalais ont présenté un avantage numérique décousu, sans grande menace.

Le calme après la tempête

La deuxième période a donné droit à du jeu un brin moins robuste et échevelé. Jacob De La Rose a bénéficié de la meilleure chance de marquer du Canadien, quand il a tiré en pivotant devant le filet. Mais Jonathan Bernier a étendu la jambière droite pour le priver de son premier but dans la Ligue nationale.

À l'autre bout, Price a eu à se signaler quand Phil Kessel a débordé Markov pour s'amener seul devant lui.

Au troisième tiers, les deux équipes ont bénéficié chacune d'un avantage numérique, sans en profiter.

En prolongation, Nazem Kadri a bien failli éviter à tout le monde les tirs de barrage, mais son tir a abouti sur le poteau de Price.

Deux vétérans de retour

Mike Weaver et Manny Malhotra étaient de retour au jeu pour le bleu-blanc-rouge. Ils avaient tous deux été laissés de côté lors des cinq derniers matchs. Ils ont remplacé respectivement Tom Gilbert et Jiri Sekac.

Le Canadien reprend l'action lundi, dans ce qui sera sa deuxième et dernière visite de la saison au Joe Louis Arena de Détroit.