• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Violence dans la LNH: la «complaisance» des propriétaires condamnée 
Source ID:; App Source:

Violence dans la LNH: la «complaisance» des propriétaires condamnée

Les propriétaires d'équipes de la Ligue nationale de hockey sont trop... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

La Presse Canadienne
Calgary

Les propriétaires d'équipes de la Ligue nationale de hockey sont trop permissifs devant la violence exercée dans ce sport, ont déploré mercredi une majorité de médecins de l'Association médicale canadienne.

Les deux tiers des délégués de l'AMC, rassemblés à Calgary, ont voté en faveur d'une résolution qui «condamne la complaisance» des propriétaires.

Le nouveau président de l'organisation, le Dr Louis Francescutti, a affirmé avoir trop vu de jeunes joueurs de hockey souffrant d'une sérieuse blessure être transportés aux urgences de l'hôpital où il pratique.

Il a reconnu, tout en déclarant qu'il fallait agir pour protéger les athlètes, que l'affaire était délicate.

«Dès qu'on parle du hockey au Canada, on aborde un sujet sensible et il vaut mieux faire attention à chaque mot employé sinon on provoque la colère de plusieurs personnes», a-t-il déclaré.

La motion a été proposée par un médecin de Rivière-du-Loup, le Dr Pierre Harvey, qui affirme avoir été motivé à soumettre une telle résolution après avoir vu le coup porté à l'ailier du Canadien de Montréal Max Pacioretty, en 2011. Le joueur s'en était miraculeusement sorti avec une commotion cérébrale et une fracture du cou, alors que le médecin était persuadé en voyant la scène que le jeune joueur n'y survivrait pas.

«Je voulais que ma résolution soit spécifique à la LNH parce que c'est là que ces choses se passent», a-t-il affirmé.

«Si la LNH prévenait ce genre d'incidents ou adoptait une mesure majeure pour réduire le taux de commotion cérébrale, je suis certain que toute l'industrie du hockey et les ligues mineures emboîteraient le pas. Nous déplorons cette violence parce qu'elle a un impact considérable sur la santé de nos joueurs, et ces joueurs sont des modèles pour de nombreux enfants et adolescents», a poursuivi le Dr Harvey.

Il a reconnu que le hockey était un sport difficile, mais qu'il était possible de faire plus pour empêcher que des coups soient portés par derrière et à la tête.

Le capitaine des Bruins de Boston Zdeno Chara n'avait pas été suspendu pour avoir frappé Max Pacioretty, et selon le Dr Harvey, les propriétaires des équipes tolèrent une certaine violence parce qu'ils ont des intérêts financiers.

«Nous devons servir de contrepoids face à cela», a-t-il lancé.

La LNH a modifié ses règlements pendant la saison 2010-2011 pour interdire les mises en échec à la tête et celles effectuées dans l'angle mort du joueur.

Or, des études publiées le mois dernier révèlent que ces modifications n'ont pas permis d'abaisser le nombre de commotions cérébrales au sein des joueurs de la LNH.

Les docteurs de l'AMC ont également adopté une mesure pour demander aux gouvernements provinciaux de resserrer la vente de boissons énergisantes aux enfants et aux adolescents.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer