• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Un voile de mystère entoure la blessure de Marian Hossa 
Source ID:; App Source:

Un voile de mystère entoure la blessure de Marian Hossa

Le nom de Marian Hossa a été rayé... (Photo Brian Snyder, archives Reuters)

Agrandir

Le nom de Marian Hossa a été rayé de la formation des Blackhawks après la séance d'échauffement d'avant-match, lundi soir.

Photo Brian Snyder, archives Reuters

(Boston) L'entraîneur-chef Joel Quenneville s'est dit optimiste de revoir Marian Hossa en uniforme lors du quatrième match de la finale, mercredi.

D'une part, ça permettrait aux Blackhawks de Chicago de miser sur l'un de leurs éléments les plus dangereux. Mais ça permettrait aussi à Quenneville d'en finir avec les questions persistantes sur ce qui a entouré le forfait de la vedette slovaque lundi soir.

Rappelons qu'au terme de la période d'échauffement, le nom de Hossa a été rayé de la formation à la faveur de celui du jeune Ben Smith. L'information qui a circulé toute la soirée voulait que Hossa se soit blessé en étant atteint par une rondelle durant l'avant-match.

Or, après la rencontre, les Hawks ont indiqué que Hossa, victime d'une blessure au haut du corps, avait constitué un cas incertain toute la journée et qu'une décision avait été prise au terme de l'échauffement.

La situation est pour le moins étrange car Ben Smith, qui n'avait joué qu'un match avec les Hawks cette année - le dernier - n'a même pas pris part à l'échauffement.

«Ben était faisait tout ce qu'il pouvait faire pour être prêt», a soutenu Quenneville.

Pourtant, Smith s'était permis d'aller dîner avec sa mère plus tôt en journée, ce qui ne fait pas exactement partie de la routine les jours de match. Sa mère n'est même pas restée pour assister au match...

«Il aurait pris part à l'échauffement si nous avions voulu, a poursuivi Quenneville. Nous savions qu'il y avait une chance qu'il joue, il se préparait. Même nous ne voulions pas vendre la mèche à l'effet que quelque chose se passait.»

Pour ajouter à la bizarrerie de l'affaire, le vétéran Jamal Mayers, lui, a participé à l'échauffement et n'a pas joué.

«À chaque fois qu'un joueur de la trempe de Hossa manque à l'appel, c'est difficile, a convenu le défenseur Johnny Oduya. Smith a fait du très bon travail, mais c'est un poste dur à combler, surtout pour un gars appelé en renfort tardivement.»

Même si Quenneville s'est voulu rassurant quant au retour de son ailier vedette, les Hawks ont entretenu le secret autour de son état de santé.

«Je ne sais pas si je l'ai vu aujourd'hui», a même laissé tomber l'attaquant Dave Bolland.

«Ce n'est pas idéal de perdre un joueur de cette trempe, mais on ne va pas utiliser cette excuse-là pour expliquer notre défaite lundi, a indiqué Patrick Sharp. Qu'il ait été là ou non, il y a des choses que nous aurions dû mieux faire.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer