Source ID:; App Source:

Bergeron et les Bruins éliminent les Leafs

(Boston) Les Maple Leafs de Toronto sont passés bien près de remporter une première série éliminatoire en près d'une décennie. Mais trois buts sans riposte des Bruins de Boston marqués en fin de match, dont celui de Patrice Bergeron en prolongation, ont plutôt concrétisé la victoire spectaculaire de ces derniers par la marque de 5-4 sur leurs rivaux de la Ville-Reine, qu'ils éliminent du même coup en sept rencontres.

> Le sommaire du match

«Il faut que ce soit la plus grosse remontée de ma carrière, surtout dans un septième match, a dit le gardien des Bruins, Tuukka Rask, encore visiblement éberlué par cette victoire. Ce n'est pas quelque chose que tu vois souvent au hockey. C'est fantastique.»

> Mathias Brunet: Quelle gifle!

«Il n'y a aucune façon de décrire ça, a pour sa part déploré son homologue chez les Leafs, James Reimer. C'est juste une sensation de vide. C'est fini et il n'y a rien que tu puisses y faire.»

> Philippe Cantin: Être fan des Leafs, une épreuve...

Franson gaffe, puis se rachète

Déjà que les partisans des Bruins étaient très bruyants en début de match, le toit du TD Garden a failli sauter lorsque le défenseur Matt Bartkowski a profité d'un revirement de Cody Franson pour ouvrir la marque en décochant un boulet de la ligne bleue, qui a surpris Reimer entre les jambières.

Ce même Franson a cependant racheté sa bourde par la suite, alors que Zdeno Chara était puni, en récupérant une rondelle laissée libre lors d'une mêlée devant le filet de Rask pour niveler la marque à 1-1.

Puis, en deuxième, Franson - encore lui - a donné les devants aux siens avec un tir de la pointe qui a déjoué tout le monde. «Nous nous sommes donnés une très bonne chance de gagner la série, mais nous leur avons redonné», a mentionné l'arrière des Leafs après la rencontre.

Des Bruins éteints se rallument

Alors que les Bruins semblaient complètement éteints, les Leafs ont ajouté l'insulte à l'injure avec deux buts en début de troisième période, gracieuseté de Phil Kessel et de Nazem Kadri.

Mais Nathan Horton a ensuite inscrit un deuxième filet pour Boston, et c'est alors que les valves se sont ouvertes. Milan Lucic et Bergeron, à 31 secondes d'intervalle, ont ramené tout le monde à la case départ en fin de période. Finalement, à 6:05 de la période de surtemps, ce même Bergeron a complété l'improbable remontée des siens.

«On sentait vraiment que nous avions assez de temps pour revenir dans le match. Sur le but [en prolongation], il faut souligner le superbe jeu de Lucic pour récupérer le rebond, et aussi celui de Zdeno [Chara] pour se placer devant le gardien», a commenté l'attaquant Québécois.

Pour sa part, l'entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien, n'hésite pas à décrire ce match fort en émotions comme étant le plus «drainant» de sa carrière.

«Ils nous avaient dans les cordes. [...] J'ai vu [chez les Leafs] une équipe avec plusieurs joueurs qui sont sortis de leur zone de confort et qui vont continuer de s'améliorer. Je suis content que nous nous en soyons débarrassés, parce qu'ils ne cessaient d'être meilleurs.»

Les Bruins se dirigent maintenant vers le deuxième tour, où ils affronteront les Rangers de New York, qui ont envoyé les Capitals de Washington en vacances lundi soir.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer